2 photos
Voir le diapo
Ce mercredi 6 avril 2011, une fresque commémorative dédiée à Aimé Césaire a été inaugurée au Panthéon. De quoi ravir ses adeptes, mais aussi un bon moment pour se rappeler l'homme, et son oeuvre. L'hommage de Nicolas Sarkozy à Aimé Césaire sur Purefans News by

Ce mercredi 6 avril 2011, une fresque commémorative dédiée à Aimé Césaire a été inaugurée au Panthéon. De quoi ravir ses adeptes, mais aussi un bon moment pour se rappeler l'homme, et son oeuvre. L'hommage de Nicolas Sarkozy à Aimé Césaire sur Purefans News by Adobuzz.


Crédit : Abaca

Aimé Césaire fait finalement son entrée au Panthéon. La dépouille du poète et homme politique reste en Martinique comme le souhaite sa famille mais une fresque commémorative en son honneur sera inaugurée aujourd'hui, mercredi 6 avril 2011, à 17 heures, au Panthéon.

Décédé le 17 avril 2008 à Fort-de-France, Aimé Césaire était un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude et un anticolonialiste de la première heure. Contesté par certains après avoir rapproché le nazisme du colonialisme pratiqué par la France, il reste pour d'autre un grand homme qui mérite largement sa place aux côtés de grands noms comme Alexandre Dumas, Voltaire, Emile Zola ou encore Victor Hugo.

En 2007 déjà, Aimé Césaire avait été honoré par le ministre des Transports, de l'Équipement, du Tourisme et de la Mer, Dominique Perben, qui avait fait renommer l'aéroport de Fort-de-France - Le Lamentin en Aéroport Martinique - Aimé Césaire.

Cet après-midi, Aimé Césaire a eu droit à une fresque commémorative mais également à la diffusion d'un film de 8 minutes retraçant sa vie ainsi qu'à la lecture d'un poème par une étudiante martiniquaise, en présence de Nicolas Sarkozy. Ce dernier en a d'ailleurs profité pour faire un vibrant hommage à l'homme, à l'humaniste : "Ce ne fut pas seulement au vieux lutteur politique, ce ne fut pas seulement au maire, au député que l'on rendit hommage, ni au grand poète. Ce jour là, ce fut aussi au souvenir de l'homme, Aimé Césaire. L'homme bon, il aimait les gens. Il aimait partager leurs joies, leurs peines, il se mettait à la portée de chacun. L'humaniste chez lui ne fut pas une théorie, ce fut une pratique."

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy : un "admirateur" un peu trop collant se jette sur l'ex-Président
Nicolas Sarkozy démissionne du Conseil constitutionnel pour "retrouver sa liberté de parole"
Claude Guéant : nouveau virement suspect de 25 000 euros en provenance de la Jordanie
François Fillon : candidat aux élections présidentielles de 2017 ?
voir toutes les news de Nicolas Sarkozy Découvrir plus d'articles