#Balancetonyoutubeur : un Youtubeur accusé de harcèlement sexuel va porter plainte
#Balancetonyoutubeur : un Youtubeur accusé de harcèlement sexuel va porter plainte
Le scandale #Balancetonyoutubeur continue ! Accusé de harcèlement sexuel par une jeune fille de 15 ans ayant témoigné dans Le Parisien, Anthox Colaboy a annoncé sa décision de porter plainte. De son vrai nom Anthony Thiberge, le vidéaste de 29 ans dément les accusations et avoue avoir "tout perdu"...

Les accusations fusent depuis que Squeezie a dénoncé sur Twitter le comportement de certains youtubeurs qui abuseraient de leur notoriété pour avoir des relations sexuelles avec de jeunes fans. Alors que le hashtag #Balancetonyoutubeur incitent à la parole, c'est une enquête menée par Le Parisien qui fait le buzz. Nos confrères ont recueilli le témoignages de jeunes filles accusant quatre youtubeurs de harcèlement sexuel, parmi lesquels WessFreestyle, FromHumanToGod, Math Podcast ou encore Anthox Colaboy.

Anthox Colaboy va porter plainte

Ce dernier a été accusé par une jeune fille de 15 ans de l'avoir harcelée sur Internet en août 2016 et de lui avoir envoyé des photos de lui dans une position suggestive. Des accusations auxquelles le vidéaste de 29 ans suivi par plus de 430 000 abonnés a réagi sur Twitter : "Tout va trop loin et beaucoup de choses se mélangent... Je n'ai jamais humilié, intimidé, harcelé, menacé, abusé qui que ce soit et aujourd'hui, ma vie sombre sous une pluie horrible de haine et de message qui dépasse tout ce que j'ai pu lire. Je vais prendre un avocat et porter plainte contre tout ce qui est en train de se produire".

"J'ai tout perdu"

A l'instar de Math Podcast qui, selon Télé Star, aurait été recalé de TPMP suite à ces accusations, Anthony Thiberge, de son vrai nom, avoue avoir "tout perdu" : "J'ai tout perdu, je n'ai fait de mal à personne physiquement ou psychologiquement. Vous n'imaginez même pas à quel point ce qui se passe est dévastateur. Off Twitter, ça part en justice." De son côté, FromHumanToGod a quant à lui dénoncé "un article diffamatoire" : "Lorsque l'on a une telle puissance de frappe, je pense qu'il faut un minimum vérifier ses écrits, vérifier les sources, apporter des preuves."

Le Parisien réagit

De son côté, Le Parisien a répondu et assure avoir recueilli le témoignage des jeunes filles avant la bombe lâchée par Squeezie, précisant que "la rumeur enfle depuis longtemps" : "Plusieurs de ces adolescentes alertaient, elles-mêmes, ces dernières semaines, depuis le printemps même, sur des réseaux sociaux ouverts à tous, sur des faits dont elles se disaient victimes". Alors qu'Efkan Kurnaz, alias FromHumanToGod reproche au média de ne pas l'avoir contacté, comme avancé, Le Parisien affirme avoir "cherché à le joindre sur Twitter, via son compte, au début de l'été.".

News
essentielles
sur le
même thème