Yannick Alléno en deuil : le chef étoilé poste un nouveau message bouleversant pour son fils Antoine Alléno, mort à 24 ans, tué par un voleur de voiture.
Yannick Alléno en deuil : le chef étoilé poste un nouveau message bouleversant pour son fils Antoine Alléno, mort à 24 ans, tué par un voleur de voiture.
C'est avec choc et tristesse que les internautes ont découvert qu'Antoine Alléno, le fils de Yannick Alléno, est mort à 24 ans le 8 mai 2022. Le jeune cuisinier qui suivait les traces de son père, a été tué par un chauffard qui avait volé une voiture et qui conduisait en état d'ivresse. Alors que le suspect a été mis en examen, le chef multi-étoilé que vous avez notamment pu voir dans Top Chef a écrit un nouveau message poignant pour son fils. En deuil, le papa a rendu un hommage bouleversant à son "ange".

Yannick Alléno pleure son fils Antoine Alléno et lui rend une magnifique hommage : "Tu vas entrer dans l'éternité"

Yannick Alléno pleure la mort choc de son fils, Antoine Alléno. L'enfant du chef multi-étoilé est mort le dimanche 8 mai dernier, vers 23 heures, à seulement 24 ans. Le jeune cuisinier Antoine était sur son scooter, arrêté à un feu rouge dans le 7ème arrondissement de Paris, quand il a été tué par un automobiliste comme l'a révélé Le Figaro. Le chauffard qui conduisait une voiture volée, une Audi RS6, était en fuite et a percuté le scooter sur lequel Antoine et une jeune femme (qui a été blessée mais est en vie) circulaient, et un VTC dont le conducteur a été blessé mais est aussi vivant.

Antoine Alléno, lui, est décédé. Ses obsèques se sont déroulées ce vendredi 13 mai 2022, à l'église Notre-Dame de Poissy, dans les Yvelines. Et c'est le coeur lourd, que Yannick Alléno a écrit un nouveau message adressé à son fils sur Instagram. Un nouvel hommage bouleversant. "Mon petit ange !! C'est aujourd'hui que tu vas entrer dans l'éternité ! Nous avons choisi ta mère et moi cette belle maison qui a eu l'occasion à de nombreuses reprises te voir passer devant ! Elle t'ouvre ses portes cet après-midi !" a écrit le papa en deuil, "Tu n'as jamais rien fait comme les autres ! Tu es arrivé au monde un 4 juillet fête nationale américaine et tu es parti le 8 mai jour de la libération ! Tu vas avoir un au revoir digne d'un prince digne de toi !".

"Mon enfant, tu as, à 24 ans, déjà fait tellement de choses... Madagascar, Costa Rica, Bali, les Us, Italie... pour voyager, hk, Singapore, Afrique... pour cuisiner, Lasserre, Pré Catelan, Clarence, Jules Vernes, Ledoyen, 1947 où en 2017 tu allais chercher avec Gérard les 3 étoiles au guide Michelin, puis enfin ton projet !! @burgerpereetfils ! On en parlait et tu m'as dit 'chui chaud' ! Tu as fait cela tellement bien mon fils tellement bien !! Je suis fier de toi ! C'est fou de regarder ta vie et de voir ton action !" a souligné Yannick Alléno, fier de tout ce que son fils a réussi à accomplir en si peu de temps.

"Tous ceux qui ont croisé ce sourire et ce regard se souviennent ! Cette après-midi le monde entier va venir te saluer, je sais que tu vas être un peu gêné mais c'est la rançon de la gloire de TA GLOIRE !" a ajouté le chef, très ému, "Ton frère Thomas, ton grand-frère et moi allons construire encore et encore, avec toi pour nous guider, avec ce regard de hauteur que tu as des cieux, des choses encore plus belles ! Nous t'aimons et te pleurons de tous nos corps Antoine Alleno ! Mon ange notre enfant adoré".

>> Mallory Gabsi (Top Chef 2020) recontacté par Yannick Alléno après l'émission <<

Ce que l'on sait sur l'accident

Quant à l'homme qui a percuté le scooter, il a essayé de s'enfuir à pieds mais a été interpellé par un policier hors service de la DSPAP (direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne) comme l'avait indiqué Le Figaro. Le suspect a été placé en garde à vue, puis il a depuis été mis en examen. Une enquête a été ouverte pour "homicide involontaire aggravé" a révélé le parquet de Paris à l'AFP. C'est le STJA (service du traitement judiciaire des accidents, NDLR) qui est chargé des investigations.

D'après les informations de TF1, "le suspect est un membre de la communauté des gens du voyage. Il s'appelle Francky D. et est né en 1997", il est donc âgé de 25 ans. Non seulement l'homme avait volé la voiture dans laquelle il a provoqué l'accident mortel, mais en plus il conduisait en état d'ivresse. Son taux d'alcoolémie était bien au-dessus de ce qui est autorisé au volant, avec "1,30 g d'alcool dans le sang au moment de l'accident" (la limite est de 0,5g par litre de sang).

Selon les informations du Figaro, le suspect était connu des services de police et domicilié à Bezons (Val-d'Oise). TF1 a précisé que le suspect avait eu affaire à "une multitude d'affaires de vol, de recel, d'armes, de violences" et qu'il "faisait l'objet d'une fiche de recherche, car il devait purger une peine de prison de 3 mois". Sans oublier que "son permis de conduire était révoqué"...