XXXTentacion avant sa mort, il a avoué avoir frappé sa petite amie enceinte et poignardé 9 personnes
XXXTentacion avant sa mort, il a avoué avoir frappé sa petite amie enceinte et poignardé 9 personnes
Coups et blessures sur femme enceinte, strangulation, séquestration... C'est pour des faits très graves que XXXTentacion devait être jugé avant sa mort. Si le rappeur de 20 ans a toujours nié toute violence domestique envers son ex-petite amie, Pitchfork a dévoilé un enregistrement dans lequel il avoue l'avoir frappée, mais aussi avoir poignardé 9 personnes...

Le 18 juin dernier, XXXTentacion se faisait assassiner de plusieurs balles dans le corps alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture à Miami. Une mort qui devenait encore plus tragique lorsqu'on apprenait quelques jours plus tard que sa petite amie était enceinte de lui. Si l'identité de la jeune femme n'était pas révélé, TMZ précisait qu'il ne s'agissait sûrement pas de Geneva Ayala, son ex-petite amie. D'autant que cette dernière aurait porté plainte pour "coups et blessures sur femme enceinte, violence domestique par strangulation, séquestration et subordination de témoin".

Il avoue avoir frappé sa petite amie enceinte...

Le rappeur de 20 ans devait donc être jugé pour violences conjugales. S'il avait plaidé non coupable, un enregistrement de 27 minutes datant du 8 octobre 2016 dévoilé par le site Pitchfork sonne comme des confessions. Dans celui-ci, il confesse à un ami avoir frappé son ancienne copine, alors qu'elle était enceinte : "J'ai commencé à la battre parce qu'elle a fait une erreur. Depuis ce moment, tout s'est effondré. Maintenant, elle a peur. Cette fille a peur pour sa vie. Ce que je comprends. Vous m'avez vu, vous savez ce que je fais aux gens.".

... et poignardé 9 personnes

Jahseh Onfroy (de son vrai nom) confesse également avoir porté des coups de couteau à huit autres personnes à Deerfield, en Floride : "Je suis dans le journal local de Miami pour avoir poignardé des gens, combien de personnes ils ont mis dans cette histoire ? Ils ont dit trois, mais il y en avait huit." Mais ce n'est pas tout : il avoue avoir aussi poignardé l'un de ses précédents managers, en juillet 2016. Son ex-copine, qui l'accusait alors de violences conjugales, "avait vu ce qui s'est passé". A noter que toutes les affaires en cours à l'encontre de XXXTentacion ont été clôturées après la mort du rappeur.