Une jeune mère montre une vidéo de son enfant malade de la coqueluche
Depuis plusieurs années, de plus en plus de parents s'interrogent sur l'intérêt qu'il y a à vacciner ou non leur enfant. Après cette vidéo, ils ne devraient plus douter. Rebecca Harreman, une maman australienne, a posté sur Facebook une vidéo de son petit garçon de 4 mois malade de la coqueluche pour montrer comme il souffre et comme la vaccination permet d'éviter bien des douleurs inutiles si tout le monde y prend part.

"La toux des cent jours"

La vidéo, qui date du 14 novembre, montre la toux caractéristique de la coqueluche : cinq secousses expiratoires puis une inspiration bruyante. Des quintes de toux épuisantes et qui se répètent durant deux à quatre semaines. C'est la phase la plus éprouvante, qui est précédée par une à trois semaines d'incubation sans symptomes et suivie de deux à trois semaines de convalescence : d'où le nom "toux des cent jours" donné à la coqueluche dans certains pays.

Rebecca Harreman explique être épuisée par la maladie. A chaque crise de toux, elle a peur que son petit garçon ne parvienne plus à reprendre son souffle. "Depuis trois semaines, je me lève à chaque fois qu'il tousse de peur qu'il arrête de respirer. A. Chaque. Fois. Et je ne peux, ni ne veux confier cette tâche à quelqu'un d'autre, car de toute façon je n'arrive plus à dormir."

Une mère en colère contre les militants anti-vaccins

A ceux qui doutent de l'efficacité des vaccins et promeuvent, au contraire, de ne pas se faire vacciner, elle répond de la meilleur façon. "Je me fiche que vous vouliez me prouver que les vaccins et l'immunité qu'ils donnent ne marchent pas. Je me fiche que les vaccinations aient des effets secondaires, car de toute façon chaque personne réagit différemment à chaque type de nourriture ou de médicament. Et les choses empireront si tout le monde ne se vaccine pas".

Des arguments raisonnables qui n'ont malheureusement pas empêché plusieurs activistes anti-vaccination d'insulter et de menacer la jeune mère alors qu'elle traverse une épreuve difficile. Espérons quoiqu'il arrive que le petit Austin parviendra à se remettre de sa maladie au plus tôt.