Aux grands maux, les grands remèdes. Face aux ventes peu satisfaisantes de sa tablette haute-de-gamme, Microsoft a décidé de baisser les prix de la Surface Pro. Autre objectif pour le constructeur américain : tenter de bousculer les ténors du milieu que sont Apple avec l'iPad et les montures Android.

Microsoft ne doit pas seulement réparer les pots cassés avec la Xbox One (à cause notamment de sa connexion obligatoire). Ses tablettes ont elles aussi besoin d'un petit coup de pouce pour s'imposer sur le marché, principalement face à l'iPad dont une nouvelle version est en route, et des tablettes Android de plus en plus nombreuses.

La Surface Pro soldée

Ainsi, pour bousculer la concurrence, le constructeur a décidé de brader les prix de sa monture tactile haut-de-gamme, la Surface Pro, aux Etats-Unis. La boutique en ligne de Microsoft propose désormais d'acheter l'appareil à 799 (64Go) et 899 dollars (128Go) au lieu de 899 et 999 dollars, soit une baisse sympathique de 100 dollars.

Des moyens peu concluants ?

Ce n'est pas la première fois que Microsoft revoit ses prix. Sa tablette d'entrée-de-gamme Surface RT avait elle aussi été soldée à -30% début juillet, y compris en France. Cette mesure n'a cependant pas été concluante, les bénéfices retirés des ventes (853 millions de dollars) ayant été inférieurs au charge "d'ajustement d'inventaire" (900 millions de dollars) du géant. Malgré ces chiffres peu réjouissants, il ne serait pas étonnant de voir la réduction appliquée à la Surface Pro être également déclinée au marché français dans les prochaines semaines.

A lire aussi : PS4 : un pack à 500€ avec la PS Vita en préparation ?

News
essentielles
sur le
même thème