2 photos
Voir le diapo
Ca y est, Adobuzz a rencontré pour vous le beau Sorel qui sortira au printemps 2010 son deuxième album "S". Tout ce que vous voulez savoir sur ce chanteur qui monte qui monte c'est ici ... Crédit : D.R. Qui est Sorel ? On a tendance à me qualifier de jeune auteur-compositeur,

Ca y est, Adobuzz a rencontré pour vous le beau Sorel qui sortira au printemps 2010 son deuxième album "S". Tout ce que vous voulez savoir sur ce chanteur qui monte qui monte c'est ici ...


Crédit : D.R.

Qui est Sorel ?
On a tendance à me qualifier de jeune auteur-compositeur, aujourd’hui Parisien, longtemps Lyonnais qui est très impatient de vous présenter son nouvel album.  C’est surtout défendre mon image d’auteur-compositeur qui me tient à cœur car même si j’ai également fait la choralisation et le mixage de l’album c’est ce dont je suis le plus fière.

Quelles sont vos influences ? Ont-elles changé depuis la conception de votre premier album ?

Avant toute chose ce sont les bandes originales de films qui m’inspirent. J’ai longtemps été bercé par des musiques d’Ennio Morricone par exemple (célèbre compositeur italien de musique de films). 
Sans aller dans les détails je  trouve que la puissance de la musique, associée à une image, est incomparable.  Après mes influences sont aussi celles d’un auteur-compositeur de chansons françaises c'est-à-dire Alain Souchon ou Michel Jonas.  Et vu qu’adolescent j’étais ce qu’on appelle un « enfant du rock » il me reste encore ce côté exalté.
Elles ont évolué depuis mon 1er album car au début je n’avais pas toute la mainmise sur le côté artistique donc je me suis laissé influencer. Mais depuis avec l’expérience et plus de mainmise on peut dire que ce nouvel album me ressemble beaucoup plus. On peut également mettre ça sur le compte de l’âge et le fait que je me sois assagi.

!afi!

Vos chansons comme « La chanson des amants » ou « Je me souviens» sont-elles autobiographiques ?
J’ai longtemps pensé qu’elles l’étaient, pour certaine comme « Je reviens de loin » oui, mais en général j’essai plus de me mettre à la place d’une personne qui souffre en amour. Alors que dans ce domaine je n’en suis pas fière mais c’est plus souvent moi qui ai fait souffrir. Donc du coup c’est à la fois autobiographique et un peu schizophrène on va dire.

Vous écrivez et composez vous-même vos albums. De quels thèmes vous inspirez-vous pour  créer ces chansons ?
Toujours de l’amour, des complexités des rapports hommes/femmes, je me suis également inspiré de mon parcours d’enfant de parents divorcés élevé par des femmes. J’avais également écrit pas mal de chansons sur la fuite du temps mais au final je ne les ai pas gardé comme si finalement cela m’apportait moins aujourd’hui.  Donc cela reste quand même un album d’amour où l’optimisme se cache derrière la mélancolie.

!afi!

Entre votre dernier album (Fuyons Maintenant 2008) et celui -ci (« S »)  il s’est écoulé deux ans, qu’avez-vous fait  entre temps ?
J’ai beaucoup travaillé chez moi tout seul à écrire et composer de nouvelles chansons mais aussi à imaginer de nouveaux arrangements vu que sur ce dernier album je joue carrément tous les instruments. Donc  j’ai du écrire toutes les partis de basses, de cordes et de batteries et cela m’a pris deux ans pour préparer tout cela. J’ai également fait une centaine de concerts dans toute la France.

!afi!

Sorel
Sorel : La parenthèse sauvage, son "side project" sous forme de bande imaginaire
Sorel ... le chanteur en interview EXCLU sur Adobuzz (Partie 2)
Sorel bientôt en interview sur Adobuzz ...