Treize ans après le premier opus, Avatar : La Voie de l'Eau est le film à succès attendu depuis une décennie. Alors qu'il cartonne actuellement au cinéma, de nombreux critiques pensent que revenir à ce que fait habituellement Marvel va être difficile.

Avatar : La Voie de l'Eau pose beaucoup de questions sur ce que va devenir le cinéma. Le réalisateur James Cameron peut-il relancer la tendance 3D ? Le film aura-t-il autant de succès que son prédécesseur ? Les clichés sous-marins sont-ils convaincants ? Et la longue attente de la suite en valait-elle la peine ?

Tout le monde s'accorde sur une chose : La Voie de l'Eau est un chef-d'oeuvre, et pas seulement sur le plan technique. La 3D est bien sûr incroyable. Mais Avatar 2 impressionne par une imagerie que seuls quelques blockbusters ont.

Avatar 2 rattrape les images que le MCU a négligées au cours de la dernière décennie

Le cinéma actuel se divise en deux camps sur le plan visuel. D'une part, il y a quelques films qui travaillent consciemment leurs visuels et sont souvent associés à un grand réalisateur. D'un autre côté, il y a une masse de blockbusters qui ont le même look indéfinissable, même s'ils pourraient tous être aussi bien faits qu'Avatar 2.

Et ça s'applique surtout aux films de l'univers Marvel, qui ont ne se différencie pas vraiment les uns des autres. Tant qu'il y a un héros par film, les plans sans action et le manque d'effets sont acceptés le reste du temps. Pas étonnant que la bataille finale d'Avengers : Infinity War ressemble autant à celle d'Avengers : Endgame.

C'est là qu'Avatar 2 entre en jeu, nous rappelant qu'il n'est pas nécessaire qu'il y ait cette grande différence. James Cameron a créé un blockbuster encore plus grand public que le MCU. Cependant, il ne renonce pas une seconde aux images fortes.

>> Non ce n'est pas Avatar : voici le vrai film le plus rentable de tous les temps <<

Avec Avatar 2, James Cameron montre à quoi pourrait ressembler le MCU sur grand écran

Bien sûr, toutes les productions n'ont pas le budget d'Avatar 2, dont la réalisation aurait coûté environ 400 millions de dollars. Même sans la technologie 3D et la capture de mouvement, cela reste un film qui propose un concept visuel incroyable pour Pandora.

Que nous parcourions la forêt avec les Omatikaya, explorions les profondeurs de l'océan avec les Metkayina ou construisions une forteresse avec les Skymen, les films Avatar de Cameron donnent toujours une idée de l'endroit où nous nous trouvons : une planète complexe avec une nature fragile et des gens, des animaux et des plantes vivants et sensibles. La mise en scène de Cameron est aussi universelle que les histoires qu'il raconte. Au fond, il a plus en commun avec le MCU qu'avec les blockbusters excentriques de Nolan, Villeneuve et compagnie.

James Cameron comprend le cinéma et n'est donc pas dépendant de la mythologie de Marvel. Surtout en ce qui concerne Avatar, l'accusation selon laquelle l'histoire a déjà été racontée persiste. Pourquoi ça ne dérange pas Cameron ? Parce qu'il a une foi absolue dans les possibilités du cinéma. Là où le MCU se réfugie dans une mythologie forte qui ne fonctionne qu'au niveau narratif, Cameron s'appuie sur des images qui racontent elles-mêmes des histoires.

La compréhension de Cameron du cinéma peut sembler naïve, car il montre exactement ce qui lui vient à l'esprit en premier. Une nouvelle étoile dans le ciel ? Ce sont les lumières géantes des vaisseaux spatiaux s'approchant de Pandora. Il existe probablement des façons beaucoup plus imaginatives de mettre en scène ce moment d'invasion, mais ce n'est pas son choix. Avant de nous en rendre compte, nous sommes sur des planètes extraterrestres et dans des corps extraterrestres, parce que c'est raconté intuitivement.

Avatar 2 est présenté comme un événement, même s'il devrait être la norme du cinéma

C'est vraiment incroyable que ce genre de blockbuster n'ait pas plus de succès. Nous arrivons ici au point crucial : avec les deux films que nous avons maintenant, Avatar est un événement cinématographique. Mais que se passerait-il si le cinéma de Cameron devenait le nouveau standard du cinéma à succès ?

Cela ne signifie pas qu'à partir de maintenant, chaque film devrait être en 3D et utiliser la capture de mouvement. Même des budgets de 400 millions de dollars ne sont pas nécessaires. À la base, Cameron a raconté une histoire à travers des images, et bien trop peu de blockbusters le font actuellement.

Cet article a été écrit en collaboration avec nos collègues de MoviePilot

Avatar 2 : la voie de l'eau
Fin de règne pour Avatar 2 ? Voici le film qui, selon les prévisions, détrônera James Cameron
Ce blockbuster de science-fiction a détrôné Avatar 2 en Chine et c'est la suite d'un film que vous pouvez regarder sur Netflix
"Nous avons dû tourner deux fois" : pourquoi Spider était un gros problème pour James Cameron sur le tournage d'Avatar 2
Regarder un autre film Marvel après Avatar 2 est presque impossible
voir toutes les news de Avatar 2 : la voie de l'eau Découvrir plus d'articles