Plus belle la vie : des intrigues légères cet été, la crise et le confinement abordés plus tard
Plus belle la vie : des intrigues légères cet été, la crise et le confinement abordés plus tard
L'été sera tranquille au Mistral de Plus belle la vie. Tandis que le monde traverse une crise sans précédent suite à l'apparition du Covid-19, les scénaristes de la série de France 3 souhaitent prendre leur temps avant d'aborder en profondeur toutes ces problématiques (confinement, chômage, maladie...).

La date est connue, c'est le 29 juin prochain que France 3 reprendra la diffusion des épisodes inédits de Plus belle la vie. Un retour qui fait bien évidemment le bonheur de tous les fans, d'autant plus que les intrigues à venir devraient permettre à tous les téléspectateurs de souffler un peu.

Un été léger au Mistral

En effet, là où le monde apprend à gérer cette crise sanitaire/économique liée au coronavirus, Géraldine Gendre (productrice) a confessé à Allociné que le mot d'ordre cet été sera celui de la légèreté, "Des intrigues plus légères ? Tout à fait ! Beaucoup de feel good, d'arches très humaines, drôles, sensibles et généreuses, dont nous sommes très contents, et pas que. Je ne peux pas vous en dire plus, mais oui c'est l'idée."

La productrice l'a ensuite précisé, le confinement et l'arrêt du tournage ont de toute façon obligé l'équipe à revoir ses plans initiaux pour cette année, "Ce qu'on avait prévu à l'origine a été reporté avec le récent "trou" de diffusion, donc nous remettons forcément à plat notre programmation d'histoires car on ne prévoit pas les mêmes intrigues selon que l'on soit à Noël, en plein été, à la Toussaint... On est en train de tout tricoter à nouveau."

Un confinement abordé plus tard

De quoi ainsi comprendre que cette période si particulière ne sera donc pas abordée à l'écran ? Pas tout à fait. Si les premiers épisodes seront quelque peu détachés de l'actualité, malgré de nombreuses références tout de même, "les auteurs ont plein d'idées, ont commencé à injecter les conséquences de ce confinement et des impacts socio-économiques que ça va avoir sur la société française, sur les méthodes de travail, et toutes les autres répercussions possibles", c'est avant tout dans le but d'offrir aux scénaristes le temps nécessaire pour écrire les meilleures histoires.

Selon Géraldine Gendre, personne n'aurait encore le recul nécessaire pour comprendre réellement ce que l'on vient de traverser, "C'est trop tôt. On veut le faire, mais on veut le faire bien. Je pense qu'aujourd'hui personne n'a la mesure de ce qu'on a vécu, qui est complètement hors nomes. Et dans l'histoire du cinéma ou de la télévision en général, on est jamais revenu aussi rapidement sur un événement." Et bien évidemment, il est hors de question pour Plus belle la vie "d'être maladroits, de ne pas être en phase avec notre public, c'est tout ce qu'on veut éviter." Rendez-vous ainsi à la rentrée pour des histoires plus sombres.

Plus belle la vie - Saison 15
Plus belle la vie : César tué au Mistral, Grant Lawrens s'explique sur cette mort
Plus belle la vie : Léa François déçue par l'histoire entre Barbara et Baptiste ? Elle se confie
Plus belle la vie : choc, César annonce quitter le Mistral, un départ pour Grant Lawrens ?
Moussa Niang (Koh Lanta, DALS 2021) futur acteur dans Plus belle la vie ? "Je suis ouvert à tout"
voir toutes les news de Plus belle la vie - Saison 15 Découvrir plus d'articles