Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Olympe (The Voice) : "trop gros, nul" et interdiction de parler son homosexualité, il se confie sur ses débuts
Olympe (The Voice) : "trop gros, nul" et interdiction de parler son homosexualité, il se confie sur ses débuts
Alors que The Voice 2022 est actuellement diffusée sur TF1, c'est ce vendredi 18 mars que Olympe - ex-candidat de l'émission, a dévoilé "Press Play", son nouvel album. Un retour important pour le chanteur et ex-protégé de Jenifer et Zazie, qui a vécu un début de carrière marqué par la grossophobie, le harcèlement et des contraintes liées à son homosexualité.

Finaliste de The Voice 2 et de retour en 2021 dans The Voice All-Stars, Olympe vient de sortir "Press Play", son tout nouvel album. Une victoire pour le chanteur qui, comme il l'a confié auprès de Télé-Loisirs, a vécu un début de carrière particulièrement compliqué.

>> Olympe (The Voice 2) métamorphosé : le chanteur dévoile son impressionnante perte de poids <<

Début de carrière compliquée pour Olympe

Comme il l'évoque dans son titre Pas assez, rien ne lui a été épargné et il s'en est pris injustement plein la figure, "A mes débuts, rien n'était assez bien. J'étais trop gros... On me disait que j'étais nul, que si mon premier album n'avait pas marché c'est parce que j'avais mal chanté, que je n'étais pas fait pour ça et que je ferais mieux d'être serveur dans un restaurant."

Aussi, il était donc nécessaire pour lui de prouver, avec cette chanson et cet album, que même quand le monde semble contre vous, il y a toujours la possibilité de rebondir, "J'avais besoin de (...) me dire que, malgré le harcèlement, la grossophobie que l'on peut subir, on peut s'en sortir." Selon lui, la leçon la plus importante à retenir de son expérience, "c'est d'écouter son instinct et ne pas vivre avec des regrets." Un message qui devrait parler à beaucoup.

"Il ne fallait pas que je parle de mon homosexualité"

Par ailleurs, Olympe a rappelé que ses débuts avaient également été marqués par une forme de restriction. De quelle sorte ? Selon ses propos, il lui aurait été déconseillé d'être lui-même, quitte à tricher sur sa personnalité, "J'avais l'impression d'être à moitié vrai avec les gens, qu'on me mettait des barrières : il ne fallait pas par exemple que je parle de mon homosexualité."

Une situation là aussi douloureuse à vivre pour l'artiste à l'époque, qui l'a donc motivé à réagir avec cet album afin d'aider les personnes qui traversent la même chose, "Pas mal de gens m'écrivent car ils n'assument pas leur corps ou sont victimes de harcèlement. J'ai envie de les encourager à se battre."

Une magnifique ambition qui, on l'espère, sera récompensée d'un succès.