Médine en pleine polémique : ses deux concerts au Bataclan bientôt annulés ?
Médine en pleine polémique : ses deux concerts au Bataclan bientôt annulés ?
Les 19 et 20 octobre prochains, Médine montera sur scène au Bataclan, mais ses deux concerts pourraient bien ne pas avoir lieu. Depuis quelques jours, des militants de droite et d'extrême droite ainsi que des associations tentent de faire annuler les shows avec pour arguments les propos jugés islamistes du rappeur dans certaines de ses chansons.

En mars dernier, Médine dévoilait son clip "Bataclan" (2,7 millions de vues sur YouTube), dans lequel il se remémore ses souvenirs et partage son rêve de jouer dans la salle parisienne. Bonne nouvelle : il se réalisera les 19 et 20 octobre 2018 ! Si les fans du rappeur sont impatients d'aller applaudir l'artiste sur scène, certaines personnes appellent au boycott et à l'annulation de ces deux concerts depuis quelques jours.

Les concerts de Médine au Bataclan bientôt annulés ?

Médine au Bataclan, trois ans après les attentats du 13 novembre 2015 où 90 personnes ont perdu la vie dans la salle de concert, ça ne plaît pas à tout le monde. En effet, certains élus de droite et d'extrême droite, comme Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, des Républicains ou encore des associations de victimes de cette tragédie refusent de voir le rappeur se produire sur scène. Alors que la colère monte, ils ont lancé une pétition et une page Facebook pour faire annuler les concerts de Médine.

Et ce n'est pas tout : Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, deux avocats "qui défendent une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan, lanceront un recours lundi pour faire annuler les concerts", explique Le Parisien. Tous ces militants dénoncent une forme de provocation et une "insulte" aux 90 victimes des terroristes.

"Crucifions les laïcards comme à Golgotha"

Mais pour quelle raison l'interprète de "Madara" se retrouve-t-il en pleine polémique ? Les associations de victimes, les élus et les militants l'accusent de mettre en avant des "idées islamistes", de "prôner le jihad" et de faire "un appel au meurtre" dans les paroles de sa chanson "Don't Laïk", morceau sorti peu de temps avant l'attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015 : "Crucifions les laïcards comme à Golgotha. Le polygame vaut bien mieux que l'ami Strauss-Kahn", retiennent-ils notamment.

"Le personnage est éminemment contestable. Il y a des paroles contestables qu'on aimerait ne pas entendre. Tout cela est douloureux pour les victimes que nous sommes, nous sommes deux fois victimes", explique le président de l'association 13onze15: fraternité et vérité comme le rapporte BFMTV. Médine a quand même reçu le soutien de certains internautes et du Youtubeur Jhon Rachid mais il ne s'est pas encore exprimé sur la polémique.

Médine
Médine menacé de mort : sa réponse pleine d'humour rassure les fans
Médine en concert au Bataclan : il répond à la polémique et tacle le FN
Médine en pleine polémique : ses deux concerts au Bataclan bientôt annulés ?
Clip "Bataclan" : Médine invite Orelsan et Youssoupha dans une ambiance futuriste
voir toutes les news de Médine Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème