Son procès dans l'affaire MegaUpload approchant, Kim DotCom a décidé d'abandonner Mega, sa dernière plate-forme de partage de fichiers, pour préparer sa défense, et pas seulement. L'entrepreneur allemand a également l'intention de se lancer dans la politique en créant d'ici 2014 son propre parti en Nouvelle-Zélande.

En janvier dernier, quand Kim Dotcom dévoile Mega, sa nouvelle plate-forme de partage de fichiers, tout le monde s'attendait à ce que les autorités lui tombent une nouvelle fois dessus. C'était bien mal connaître l'entrepreneur allemand qui, en hébergeant son dernier bébé à Hong Kong, s'est protégé de possibles mesures restrictives. L'aventure "Mega" n'aura pourtant pas duré bien longtemps pour lui.

"Au revoir Mega"

Kim Dotcom - qui peaufine la mise en ligne d'un service musical baptisé Megabox - a annoncé sur Twitter quitter ses fonctions de directeur général de Mega, confiant les rênes du projet à Bonnie Lam. S'il abandonne son poste, ce n'est pas par ennui, mais bien pour préparer sa défense dans le procès de l'affaire Megaupload. Celui-ci est accusé par la justice américaine de violation de droit d'auteur ou encore de blanchiment d'argent.

Votez Kim Dotcom !

En marge de cette annonce, Kim Schmitz a également confié vouloir se lancer dans la politique avec la création de son propre parti. Dans le cas où son procès se terminerait bien, voire serait annulé, la bête noire des majors espère pouvoir se présenter aux prochaines élections législatives néo-zélandaises de 2014. D'après les premières informations, il militera notamment pour un "prix juste de l'Internet". Bonne chance à lui.

Kim Dotcom
Xbox Live et PSN attaqués à Noël : Kim Dotcom au secours des gamers
Megabox devient Baboom : Kim Dotcom dévoile son service de streaming musical
Kim Dotcom : bye-bye Mega, bonjour la politique !
Kim Dotcom : le papa de Mega se lance dans la messagerie cryptée pour éviter l'espionnage
voir toutes les news de Kim Dotcom Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème