Kev Adams vient de se faire des ennemis dans la presse régionale. Après avoir interdit à des journalistes d'assister à son prochain spectacle Voilà Voilà, le quotidien "La Voix du Nord" s'en est pris à l'humoriste et à son spectacle dans plusieurs papiers. Une histoire aux allures de "bad buzz" pour la star de la série SODA ?

Que ce soit à la télé dans la série SODA (qui a repris début septembre), au cinéma dans la suite du film Les Profs, ou sur les scènes de l'Hexagone, Kev Adams a la cote auprès des jeunes. Mais l'humoriste français, révélé par l'émission On n'demande qu'à en rire, n'a pas que des fans, à l'image de son million de followers sur Twitter. La star des ados s'est aussi faite des "ennemis", plus particulièrement à Cambrai, dans le nord de la France, où il y a présenté récemment son nouveau spectacle "Voilà Voilà".

La presse bannie

Si Kev Adams fait couler beaucoup d'encre, c'est suite à la décision de bannir la presse de ses nouvelles représentations. La Voix du Nord explique en effet sur sa plate-forme web que, "du haut de ses 22 printemps, l'humoriste s'est montré plus tsar que star !". D'après les informations officielles, le spectacle "affiche complet et donc, par voie de conséquence, nul besoin de la presse pour évoquer son spectacle..." souligne l'article. Le comique "ne boudait pourtant pas la presse à ses tout débuts (il y a peu !)" et " a accepté de donner une interview à notre journal il y a dix jours à peine", rapporte le quotidien.

La vengeance est un plat qui se mange froid

Les termes employés par le journal sont en tout cas lourds de sens, parlant de "liberté de la presse bafouée" et d'"acte de despotisme". "Et si finalement le jeune artiste avait imposé ce total black-out pour éviter que l'on dévoile le contenu de son nouveau spectacle ?" se questionne finalement La Voix du Nord, avant de décrire l'intégralité du one-man show en guise de simili-représailles. L'acte, aussi discutable soit-il, a en tout cas attiré l'attention du service de communication de Kev Adams.

"Vous vivez dans le trou du cul du monde"

Dans un second article tout aussi accusateur, La Voix du Nord relate une discussion avec l'attaché de presse de l'humoriste. Ce dernier aurait expliqué que fermer les portes à la presse est chose courante. "À Paris peut-être, mais en tout cas, pas à Cambrai...", a répondu alors le quotidien. Ce à quoi son interlocuteur a lancé : "Je n'y peux rien si vous vivez dans le trou du cul du monde !". Les habitants de Cambrai qui ont assisté au spectacle de Kev Adams vont apprécier.

Kev Adams
Kev Adams se confie sur son ex Iris Mittenaere et raconte leur premier date gênant
Kev Adams et Gad Elmaleh : salles de spectacle fermées, coup de gueule du duo contre le gouvernement
Kev Adams réagit au plagiat chez les comiques : "Je n'ai jamais volé une blague"
Les Profs 3 : une suite en préparation, Kev Adams de retour ?
voir toutes les news de Kev Adams Découvrir plus d'articles