Jesta (Mamans & célèbres) : "On est considéré comme des monstres pour afficher notre fils" (Itw)
Jesta (Mamans & célèbres) : "On est considéré comme des monstres pour afficher notre fils" (Itw)
Après avoir participé à Koh Lanta et à La bataille des couples, Jesta et Benoît dévoilent aujourd'hui leur quotidien avec leur fils Juliann dans Mamans & célèbres, la nouvelle émission de TFX. Interviewée par PRBK, la candidate en dit plus sur sa vie de maman, les critiques que reçoit son enfant et le tournage.

Purebreak : Qu'est-ce qui t'a donné envie de participer à l'émission Maman & Célèbres ?

Jesta : C'est une émission qui nous ressemble avec Benoît vu que c'est dans notre quotidien, avec notre fils. En ce moment, notre vie tourne complètement autour de notre enfant. Du coup, c'était un beau concept. En plus, on connaît la production parce qu'on a fait l'émission La bataille des couples avec elle. Ça se passe très bien avec eux, on a confiance. Je trouve aussi ça sympa de montrer notre vie en dehors des réseaux sociaux. Les gens ont l'habitude de voir ce qu'on a envie de montrer et pas notre quotidien. Ils nous découvrent réellement.

Avec Benoît, vous avez hésité avant d'accepter ce projet ?

On a un petit peu hésité. C'est quand même une émission avec notre enfant donc forcément, on s'est posé plus de questions. On a vraiment réfléchi et on a décidé de se lancer. On ne regrette pas.

On voulait enlever le cliché de l'influenceur dans une Ferrari et dans des villas de malade

C'était important pour toi de montrer aux gens que vous avez une vie normale et non pas de strass et de paillettes ?

Peut-être que certains ont cette vie-là, mais nous, ce n'est pas notre cas. On voulait enlever le cliché de l'influenceur dans une Ferrari et dans des villas de malade. On est comme tout le monde.

Comment s'est déroulé le tournage ?

Ça dépendait des mamans. Il y en a qui ont tourné plus de jours que d'autres. Nous, on a tourné 3-4 jours par mois, ça a duré en tout que dix huit jours sur 3 mois et demi. Comme on avait un très jeune bébé, il avait un mois et demi quand on a commencé, on ne voulait pas faire plusieurs jours d'affilé. C'était un peu particulier.

C'est plus difficile de dévoiler son quotidien que de vivre en communauté dans une télé-réalité ?

Je trouve que c'est plus difficile d'intégrer des caméras dans notre quotidien, dans le sens où tu as la vie de tous les jours à gérer avec les caméras en plus. Alors que quand tu es dans une émission de télé-réalité, tu es dans une bulle. C'est deux concepts totalement différents.

As-tu eu l'occasion de rencontrer les autres mamans ?

Oui, mais ce sont des mamans que je connaissais déjà. Je suis très copine dans la vie de tous les jours avec Cindy et Wafa, on s'est parfois inclue dans nos tournages.

Juliann est ton premier enfant, vous étiez angoissés ?

Je crois que je ne réalisais pas. Benoît réalisait encore moins.

Comment vis-tu ta nouvelle vie de maman ?

Très bien, c'est fort en émotions et puissant, mais c'est aussi très fatiguant.

Certains veulent juste faire du mal et s'attaquent donc à nos enfants

Tu as rapidement affiché ton fils Juliann. Avec le recul, tu aurais fait autrement pour éviter les remarques désobligeantes ?

Honnêtement, non. Je m'en fous en fait. Que je sois médiatisée ou pas, j'aurais dans tous les cas montré mon enfant sur les réseaux sociaux. C'est une décision qui nous est venue naturellement avec Benoît. On n'y voit aucun mal. Après, on respecte ceux qui ne désirent pas montrer leur enfant. Chacun fait ce qu'il veut. Comme on est connu, on est considéré comme des monstres pour afficher notre fils. Au bout d'un moment, il faut se détendre. Surtout que personne ne reconnaîtra notre enfant dans 5 ans, il aura totalement changé de tête. À la limite, je préfère le montrer bébé et arrêter de le faire quand il aura 3 ou 4 ans.

Comment gères-tu les critiques que reçoit ton fils ?

Je ne vais pas mentir, ça ne fait pas plaisir. Après, on est réaliste, il n'y a que 1% qui écrit des commentaires négatifs. Moi, je ne réfléchis pas, je supprime et je bloque dans la minute. Peu importe le commentaire, surtout s'il est méchant et pas constructif, j'ai aucune honte à les supprimer. Je pense que les gens s'ennuient dans leur vie. Certains veulent juste faire du mal et s'attaquent donc à nos enfants. En soit, c'est pas contre le bébé, c'est contre nous.

Tu envisages de lui créer un compte Instagram ?

Non. Je n'ai rien contre ceux qui le font, tant qu'ils ne se servent pas de leur bébé pour monétiser leurs post. Et puis, que je montre Juliann sur mon compte ou sur le sien, ça revient au même. Par contre, monétiser des placements de produits sur son enfant, peut-être pas quoi. Ça en tout cas, je ne valide pas.

Vous allez continuer la télé-réalité avec Benoît ?

Pour l'instant, ce n'est pas la priorité parce que notre enfant est encore trop jeune, mais si jamais on en a l'occasion et que l'émission nous plaît, on y réfléchira. On ne ferme pas les portes. On fera ce qui est le mieux pour tout le monde.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème