Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Après des années à avoir peur, Inès Reg et Anaïs Camizuli peuvent enfin souffler. On vient de l'apprendre, leur fan stalkeuse au comportement ultra flippant vient d'être condamnée à de la prison. Un soulagement pour l'humoriste/comédienne vue dans Pékin Express et pour l'influenceuse star d'Instagram.

La stalkeuse d'Inès Reg et Anaïs Camizuli condamnée

Etre une célébrité peut avoir de nombreux avantages (un compte en banque à faire jalouser Picsou, plus besoin de faire la queue à Disneyland, éviter la place à côté des toilettes dans un restaurant), mais cela peut également entraîner quelques désagrément parfois inquiétants. Ainsi, quand les stars ne sont pas poursuivies par les paparazzis et ne voient pas leur vie privée être décryptée dans les journaux people, elles peuvent parfois être victimes du comportement déplacé de certains fans.

A ce sujet, c'est la semaine passée que Inès Reg (humoriste, comédienne) et Anaïs Camizuli (télé-réalité, influenceuse) ont pu souffler un grand coup en voyant le tribunal de grande instance de Marseille condamner à deux ans de prison, dont une année ferme à domicile, Marina... leur stalkeuse en commun. Un véritable soulagement pour elles tant le comportement de leur fan, qui n'aurait pourtant "aucune pathologie" selon un expert psychologue, était particulièrement inquiétant.

>> Inès Reg (Pékin Express) tacle le feat d'Aya Nakamura avec Damso : "ça m'offusque à un point..." <<

Un comportement inquiétant et menaçant

Ainsi, selon le récit de l'avocat d'Inès Reg, après avoir joué à la fan gentille et attentionnée en complimentant l'humoriste, en soutenant sa carrière et en lui faisant quelques cadeaux, Marina aurait progressivement sombré vers une attitude possessive et agressive au point de la menacer par messages privés. "Tout se paye un jour, la roue tourne. On verra ton vrai visage", aurait-elle notamment écrit, frustrée de voir la comédienne, qui se sentait oppressée, l'ignorer et la repousser de sa vie.

Du côté d'Anaïs Camizuli, la situation était encore pire. Marina - qui la suivait depuis 2013 à l'époque de Secret Story, se serait notamment amusée à la suivre et à squatter devant chez elle, avant de menacer de révéler des photos de sa fille et l'adresse de sa crèche. Une crèche dans laquelle elle aurait essayé de se faire embaucher. Et comme si ce n'était déjà pas suffisamment flippant, sachez que Marina l'aurait également menacée de kidnapper son enfant et avait déjà été condamnée en 2014 pour usurpation d'identité. En cause ? Prête à tout pour récupérer un double de la puce de son téléphone portable, cette stalkeuse avait tenté de se faire passer pour la mère de la candidate de télé-réalité, qui a été contrainte de déménager.

"Je deviens parano, je me fais des films, je fais des cauchemars expliquait Anaïs en 2020 auprès de Jeremstar. Je me sens plus en sécurité, mais je vis dans le stress et l'angoisse en permanence. Là, on menace d'enlever mon enfant, il y a rien de pire pour une maman."

Une fan au passif mouvementé

Une histoire tellement WTF et glauque qu'elle serait capable de faire trembler Stephen King, que n'assume cependant pas la principale concernée. A la barre, Marina a au contraire démenti toutes les accusations portées à son encontre. Selon elle, il s'agirait tout simplement d'un "complot" et d'un "piratage" de ses lignes pour tenter de la faire tomber.

Toutefois, comme le rappelle Le Parisien, en plus d'avoir déjà été condamnée pour escroquerie par le passé, Marina sera prochainement jugée pour une autre affaire hallucinante. Au programme cette fois ? Elle est accusée d'avoir harcelé sa psychologue et de l'avoir appelée près de 800 fois.

Anaïs Camizuli
Inès Reg et Anaïs Camizuli peuvent respirer : leur stalkeuse au comportement ultra flippant condamnée à de la prison
Anaïs Camizuli sature du monde "hypocrite" des influenceurs : "Si vous vous sentez visé, vous avez raison"
Anaïs Camizuli hospitalisée, elle se confie sur son état : "ça aurait pu être beaucoup plus grave"
Anaïs Camizuli sur la fan qui menace son enfant : "J'ai peur quand j'emmène ma fille à la crèche"
voir toutes les news de Anaïs Camizuli Découvrir plus d'articles