A Bangalore en Inde, des policiers en carton dupent les automobilistes
A Bangalore en Inde, des policiers en carton dupent les automobilistes
Des policiers en carton fleurissent aux abords des routes de Bangalore en Inde. Le but ? Réduire les infractions au volant et inviter les conducteurs à respecter le code de la route. Les policiers, les vrais, espèrent ainsi que les chauffards se sentiront surveillés 7/7 jours.

La police indienne a trouvé un drôle de moyen pour faire respecter le code de la route. Des PV qui coûtent cher ? Des radars invisibles ? Des émissions de télé pour réviser son code ? Rien de tout cela. Elle a eu l'idée de poster sur le bord des routes des policiers... en carton. L'objectif ? Que les conducteurs se sentent sans cesse surveillés par la police.

Les routes indiennes tuent

Le nombre de morts sur les routes indiennes ne cessent d'augmenter. Si peu de personnes possédent une voiture, elle est tout de même à l'origine de nombreux décès. Si bien que l'Inde est un des pays dans le monde où l'on recense le plus de morts liées à la circulation routière. En cause : une faible application du code, des conducteurs mal formés et des routes en mauvaise état. Selon le commissaire de police de Bangalore, MA Saleem, les automobilistes respecteraient davantage les règles s'ils se sentaient observés par les forces de l'ordre. Mais "on ne peut pas être partout" déclare-t-il à l'AFP.

Des policiers en carton

Ils ont alors trouvé un moyen de se démultiplier : utiliser des policiers en carton sur le bord des routes. "Ces policiers en carton sont très efficaces et ils peuvent travailler sept jours par semaine" s'amuse Salem. Pour le moment, trois policiers en carton kaki s'occupent de faire respecter le code de la route sur les routes principales de Bangalore. Salem aimerait en installer une dizaine. Un s'est déjà fait kidnapper. Pour éviter les vols de ces agents en carton, Salem a une idée : les faux policiers rentreront au bercail la nuit.

Si l'initiative parait saugrenue, un chauffeur de Bangalore assure : "de loin on dirait un vrai". Plusieurs automobilistes se sont déjà fait bernés par ces policiers de papier.