Ce lundi 5 décembre 2016, C8 lance "L'Amour Food", une émission de dating, présentée par Caroline Ithurbide, dans laquelle des cuisiniers professionnels tentent de trouver l'amour. Parmi les candidats, Hugo, un papa parisien de 32 ans. Purebreak a pu discuter avec lui quelques heures avant l'épisode 1.

Bonjour Hugo ! Comment t'es-tu retrouvé dans Amour Food ?

Hugo : Il y a quelques années de ça, j'avais fait un casting pour Top Chef. Je m'étais inscrit tardivement mais comme le casting était déjà fait, ça ne s'était pas fait. Après je n'ai pas voulu me réinscrire parce que ça ne m'intéressait plus.

La télé était un univers qui t'attirait ? T'as passé d'autres castings ?

Non, pas du tout. A l'époque, je m'intéressais à Top Chef parce que je trouvais le concept intéressant et que ça parlait de notre métier. Après, je ne regarde pas trop la télé parce que je n'ai pas le temps et ça ne m'intéresse pas plus que ça.

Du coup, t'as été surpris par cet univers ? Les conditions de tournage par exemple ?

Je me suis rendu compte que ça prenait énormément de temps d'être tous les jours filmé. Je ne pensais pas que c'était comme ça. Après, ça reste une belle surprise.

La comparaison est facile mais L'Amour Food, c'est L'Amour est dans le pré version cuisine ?

Non, pour être honnête, je ne regarde pas l'Amour est dans le pré. C'est une émission de dating, mélangée à la cuisine. ce qu'on veut montrer c'est que difficile dans notre métier de trouver l'amour parce qu'on travaille énormément.

"Je ne pense pas être un playboy, loin de là"

Selon ton frère, quand t'es en couple, t'es "un petit tout" et tu es "romantique". Ca te correspond bien ?

Je pense qu'il m'a mal défini, je ne suis pas du tout comme ça. Quand je suis en couple je m'investis parce que j'aime la personne mais j'ai mon caractère, mon tempérament, je ne suis pas du tout un toutou.

T'as pas peur des groupies maintenant que tout le monde va savoir où se situe ton resto ?

Je n'ai pas encore vu les retombées donc je ne sais pas. Je ne pense pas être un playboy, loin de là.

Pas un playboy mais on voit dans ton portrait que tu aimes séduire et t'amuser, on peut te voir torse nu...

Ca fait partie de moi, j'aime plaire, j'aime être un peu séducteur sans trop en abuser. Forcément, j'en ai un peu joué... Après je pars du principe que, quand je suis en couple, je reste fidèle et ce n'est pas parce qu'on aime plaire qu'on va tromper la personne avec qui on est. Aujourd'hui, tout le monde aime plaire, que ce soit l'homme ou la femme.

Pour autant, tu te dis prêt à te poser voire pourquoi pas à envisager un mariage ?

Je n'ai pas eu l'occasion durant mes relations de me marier parce que je n'avais pas de temps, je n'avais peut-être pas l'envie à ce moment-là. Aujourd'hui, si je trouve la bonne, pourquoi pas.

A propos de tes relations passées, on sait que tu as deux enfants. Comment et pourquoi ce célibat aujourd'hui ?

J'ai 33 ans aujourd'hui. Je me suis mis en couple, j'avais 20 ans, j'ai fait un enfant assez jeune. Je n'aimais pas la maman de mon fils donc je voulais découvrir d'autres choses. J'ai trouvé une fille à l'époque, la mère de ma fille, avec qui ça s'est bien passé durant quelques années mais avec qui, malheureusement, j'ai retrouvé mon côté séducteur, j'ai fait un peu n'importe quoi et j'ai voulu profiter de ma vie de garçon donc ça n'a pas pu coller.

"Moi, je m'arrête au physique"

Tu te définis pourtant comme "un coeur brisé". Ca veut dire que toi aussi tu as été déçu en amour ?

Exactement, j'ai été déçu justement avec la mère de ma fille parce que, quand j'étais en couple avec elle, c'était la personne avec qui je me voyais vivre et, malheureusement, j'ai été déçu parce que ça n'a pas marché, donc ça a été une période difficile pour moi.

On verra ce soir que tes prétendantes auront des styles très différents. Quels étaient tes critères ? Le physique était important ?

A la base, moi, je voulais des filles petites, brunes, un peu typées, genre méditerranéennes, portugaises, parce que je suis d'origine portugaise. Mais je ne voulais pas m'arrêter à un profil particulier, je voulais vraiment apprendre à connaître la personne même s'il faut reconnaître que le physique c'est assez important pour moi. Il y a des gens qui ne s'arrêtent pas au physique, moi, je m'arrête au physique. La première chose que je regarde chez une fille, c'est le physique. Si elle ne me plait pas physiquement, je n'irai pas plus loin.

Comment t'as géré la compétition entre les filles et les critiques qu'elles pouvaient s'adresser entre elles ?

Le fait qu'elles se critiquent, c'est le jeu. Elles viennent dans une émission pour moi. Elles veulent toutes entre guillemets m'avoir donc, forcément, je trouve ça légitime de critiquer les unes ou les autres. A leur place, j'aurais fait pareil. Les filles que je vais choisir, elles m'intéressent plus ou moins. J'ai envie de les connaître, de savoir ce qu'elles ont dans la tête. Après, moi, je suis quelqu'un qui ne me dévoile pas, qui ne va pas montrer ses sentiments dès la première rencontre, j'attends de connaître la personne avant de montrer mes sentiments.

"Je ne vais pas me prendre la tête à rester avec une fille qui ne plaît pas à mes enfants"

T'as pu rencontrer les autres cuisiniers candidats ?

Lors d'un tournage, j'ai croisé Richard et François. Ca a été très sympa, on a pu échanger sur notre aventure. Je pense qu'ils étaient dans la même démarche que moi.

Quel rôle vont avoir tes enfants sur ton choix final ?

L'avis de mes enfants, il est important. Si la fille que je choisis ne convient pas à mes enfants, c'est clair que le choix est vite fait. Je ne vais pas me prendre la tête à rester avec une fille qui ne plaît pas à mes enfants ou si ça se passe pas bien quand je ne suis pas là. En plus de ça, ils sont en âge de comprendre les choses donc j'ai besoin de savoir si la fille peut me convenir, si elle leur convient. Comme je travaille beaucoup, à un moment elle va avoir la garde des enfants donc c'est compliqué et si ça se passe mal, ça le fera pas.

Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com.