Un chien mort donne naissance à deux clones de lui-même
Difficile, pour certains, de faire leurs adieux à leur chien après sa mort. C'est là qu'un laboratoire de Corée du Sud entre en jeu : il propose aux maîtres en deuil fortunés de cloner leur chien, l'opération pouvant être réalisée jusqu'à cinq jours après le décès de l'animal contre 90 000€.

Des limites dépassées ?

Le corps du chien doit être conservé au frais (au frigo, pas au congélateur !) jusqu'à l'arrivée d'un expert vétérinaire pour le prélèvement des cellules qui seront ensuite introduites dans un ovule sans noyau puis inséminés dans une chienne porteuse.

Les bébés qui naîtront ressembleront au chien décédé d'un point de vue physique, puisque partageant le même code génétique. Près de 700 chiens auraient été "ressucités" de cette façon, le couple britannique possédant à l'origine Dylan étant l'un des premiers à oser faire la publicité dans les médias de son recours au clonage canin.

Une société à l'éthique trouble

La technique, onéreuse, n'en reste pas moins controversée. Certes, elle aide des gens absolument dingues de leur chien à le "retrouver" vivant d'une certaine façon, mais ce n'est pas vraiment ethique. Surtout, le laboratoire en question, Sooam, est un leader controversé dans le monde du clonage.

En 2004, le dirigeant de l'entreprise avait annoncé avoir cloné en secret un humain. Il s'était avéré que c'était faux et l'homme s'était fait virer puis poursuivre en justice, mais cela témoigne d'une culture d'entreprise pour le moins inquiétante.

Découvrez d'autres vidéos qui font le buzz dans notre Revue de Web :

>> Il organise une demande en mariage incroyable : la réponse de sa copine va vous choquer
>> Incroyable Talent : ce numéro de chiens extraordinaire a bouleversé l'Angleterre
>> Incroyable : ces illusions d'optique vont vous retourner le cerveau

News
essentielles
sur le
même thème