C'est désormais officiel : Amazon se lance sur le marché des téléphones portables. Lors d'une conférence organisée hier, mercredi 18 juin, la célèbre plateforme de vente en ligne a dévoilé le Fire Phone, un smartphone dont le principal atout de proposer un affichage en "3D". Voici ses autres caractéristiques.

Depuis quelques mois, Amazon n'a cessé de diversifier ses services. En attestent notamment l'annonce du développement d'un service de livraison par drone (Prime Air) ou encore la mise en place d'une plateforme de streaming de musique (Prime Music). Et comme le laissaient entendre de nombreuses rumeurs ces derniers temps, la firme allemande se lancera cet été sur le marché du smartphone avec un premier appareil baptisé Fire Phone.

Amazon annonce le Fire Phone

Ce téléphone sera vendu dès le 25 juillet prochain aux Etats-Unis, aux prix de 199 (32 Go) et 299 dollars (64 Go) avec un abonnement de deux ans. Les Américains devront débourser 749 dollars (64 Go) pour l'obtenir "nu". Le mobile tournera sous Fire OS, une version modifiée d'Android que les utilisateurs des tablettes Kindle Fire connaissent bien. Aucune date de sortie en Europe n'a été communiquée pour le moment.

Des caractéristiques correctes

En conséquence, les éventuels intéressés de l'Hexagone devront attendre un peu plus longtemps pour mettre les mains sur ce smartphone doté d'un écran HD de 4,7 pouces (1280 X 720 pixels / Gorilla Glass) et d'un capteur photo de 13MP. Côté puissance, le Fire Phone embarquera un processeur quatre coeurs (2,2 GHz), 2 Go de RAM et une puce graphique Adreno 330. Rien de bien transcendant en somme.

Voyez la vie en 3D

L'appareil devrait malgré tout se distinguer de la concurrence avec plusieurs fonctionnalités rares à commencer par l'affichage 3D. Dans les grandes lignes, quatre caméras suivent notre regard afin adapter l'affichage et donner l'illusion de profondeur. Par ailleurs, le device s'accompagnera de toutes les applications Amazon. Objectif premier : pousser l'utilisateur à la consommation bien évidemment.

A lire aussi : Etam cherche testeuse de maillots de bain pour job de rêve... en Californie / Slingshot : Facebook officialise et dégaine son Snapchat-like