Finlande : envoyer des dick pics pourrait bientôt vous valoir la prison
Finlande : envoyer des dick pics pourrait bientôt vous valoir la prison
En Filande, un projet de loi qui sera proposé en 2021 vise les dick pics. Le but ? Arrêter le harcèlement sexuel en ligne et les mecs qui envoient des photos de leur pénis alors que personne ne leur a rien demandé. Les Finlandais pourraient bientôt risquer une amende et jusqu'à 6 mois de prison.

Les dick pics pourront vous mener en prison

La dick pic de Chris Evans avait fait réagir les internautes sur les réseaux, tout comme les supposées photos du pénis de Gregg Sulkin qui avaient fuité en 2017. Mais en dehors des célébrités, beaucoup de mecs envoient des photos de leur sexe sur Snapchat, Instagram, Facebook Messenger, WhatsApp ou encore sur les applis de rencontres comme Tinder. Et si des fois les images intimes ont été demandées, la plupart du temps, la fille ou le mec qui reçoit les dick pics ne voulait pas forcément voir ça sur son téléphone portable.

Afin de stopper cette forme de harcèlement sexuel en ligne, la Finlande prépare un projet de loi. Celui-ci va pénaliser les auteurs de dick pics (aussi appelé cyber-flashing et cyber-exhibition), comme l'a expliqué un responsable du ministère de la Justice finlandaise ce mardi 13 octobre 2020 dans un communiqué de presse relayé par l'AFP. Tous ceux qui enverront des photos de leur pénis risqueront donc une grosse amende, voire une peine de prison jusqu'à 6 mois d'enfermement. A noter l'Ecosse (dès 2010) et l'Etat du Texas aux Etats-Unis (en 2019) ont aussi pris des mesures contre les dick pics : un écossais envoyant une photo non sollicitée peut recevoir une peine de prison allant jusqu'à 2 ans et être placé sur le registre des délinquants sexuels. Au Texas, une dick pic peut être punie par une amende de 500 dollars.

Ce projet de loi va ainsi étendre la définition du harcèlement sexuel pour inclure le fait "de harceler oralement, par des photos ou des messages, de prendre des photos d'autrui ou de s'exhiber soi-même". Il sera présenté au Parlement l'année prochaine, en 2021. Pour l'instant, dans la loi en Finlande, le harcèlement sexuel est seulement reconnu en cas de toucher, alors que l'envoi d'images sexuelles est intégré dans la loi sur la diffamation.

Ce type de harcèlement sexuel est de plus en plus fréquent sur les réseaux

Sur 14 000 femmes interrogées dans 22 pays du monde entier, 35% ont assuré avoir reçu des "photos ou des images sexuelles ou explicites" (selon une étude de l'ONG des droits de l'enfant Plan International). C'est vrai qu'avec les réseaux sociaux et les applis, c'est facile d'envoyer tout et n'importe quoi. Et les dick pics sont visiblement courantes d'après ce sondage.

"C'est donc très pertinent de regarder comment la loi doit gérer cela" a donc indiqué Sami Kiriakos, un conseiller du ministère finlandais de la Justice, même s'il a précisé : "Il peut être difficile d'enquêter sur ce type de délits, comme pratiquement tout ce qui se passe sur Internet".

Ce projet de loi va aussi changer la définition légale du viol en Finlande. Elle passera d'un acte sexuel fait sous la menace ou la violence à un rapport sexuel non consenti.

News
essentielles
sur le
même thème