#OuiJeVote : le gouvernement lance une campagne pour inciter les jeunes à voter aux élections municipales 2014
#OuiJeVote : le gouvernement lance une campagne pour inciter les jeunes à voter aux élections municipales 2014
Les élections municipales se tiendront les 23 et 30 mars prochains. Conseillers communautaires, listes paritaires... Purebreak vous détaille toutes les nouveautés de ce scrutin et vous explique, en trois raisons, pourquoi il est important d'aller voter.

Faire baisser l'abstentionnisme

Aux dernières élections municipales, seuls 66,5% des Français ont participé au premier tour. Un niveau extrêmement préoccupant qu'il ne faut pas reproduire. Vous votez ? N'hésitez pas à le partager sur Facebook ou Twitter pour inciter vos amis avec ce petit Vine.

Accomplir son geste républicain

Voter c'est accomplir un geste républicain et participer à la vie démocratique de notre pays. En élisant nos représentants, on peut participer directement à la prise de décision politique. Grâce à leur dimension locale, les élections municipales permettent de choisir les élus dont le programme aura un impact direct sur notre quotidien, les bibliothèques que vous fréquentez, les écoles de vos petits frères...

Choisir ceux qui régiront et représenteront notre ville

Cette année, les élections municipales permettront d'élire deux listes de conseillers. Les conseillers municipaux (et le maire bien-sûr) qui gèrent les affaires de la commune et les conseillers communautaires qui représenteront votre ville au sein de regroupements élargis comme la communauté de commune, communauté urbaine... deux fois plus de raisons d'aller voter !

Elections municipales 2014 : les nouveautés du scrutin

Les nouveautés du scrutin 2014

L'élection des conseillers communautaires

Au printemps dernier, le Parlement a adopté une loi créant l'élection au suffrage universel des conseillers communautaires dans les villes de 1000 habitants et plus. Au moment du vote, vous aurez comme avant un seul bulletin de vote, mais deux listes de candidats y figureront : à gauche, celle des candidats municipaux et à droite, celle des candidats communautaires.

Les listes paritaires

Désormais, les listes sont composées alternativement d'un candidat de chaque sexe dans toutes les villes de 1000 habitants et plus, et non plus seulement pour les villes de 3 500 habitants et plus. Ainsi, si le premier candidat est une femme, le second doit être un homme, le troisième une femme, et ainsi de suite.

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site #OuiJeVote