District Z copiée sur Fort Boyard ? La production ALP menace d'avoir recours à la justice
District Z copiée sur Fort Boyard ? La production ALP menace d'avoir recours à la justice
Les similitudes entre District Z et Fort Boyard continuent de faire parler, mais l'histoire pourrait bien aller beaucoup plus loin que de simples critiques sur les réseaux sociaux et des faux comptes Twitter créés pour tacler l'émission de TF1. Comment ça ? Eh bien, ALP Productions (la prod de Fort Boyard) a envoyé une lettre de mise en demeure à la boite d'Arthur, Satisfaction, et l'a même menacée d'avoir recours à la justice. Ca devient tendu !

Ça commence à chauffer entre ALP Productions et Satisfaction... Dès son lancement sur TF1, District Z a rapidement été accusée de copier Fort Boyard, mais un détail a interpellé Arthur : la grosse différence entre les audiences positives et les retours négatifs sur les réseaux sociaux. Le producteur et présentateur a alors demandé "une analyse poussée des interactions sur Twitter", qui a révélé l'activité de 400 faux comptes. Une série de plaintes "pour diffusion de fausses informations ou usurpation d'identité" a ensuite été déposée.

Une lettre de mise en demeure envoyée

Aujourd'hui, c'est ALP Productions (la société de prod de Fort Boyard) qui menace la boîte d'Arthur d'avoir recours à la justice suite à cette affaire de plagiat : une "lettre de mise en demeure détaillant ses préoccupations en matière de violation de format" aurait même été envoyée à Satisfaction comme le rapporte Deadline avant de préciser : "Si le problème n'est pas résolu entre les deux sociétés, ALP se prépare à "prendre des mesures en vue d'une action en justice formelle." Ah oui, cette histoire pourrait vraiment aller très loin...

Si ALP est prête à prendre des mesures radicales, Olivier Minne, le présentateur de Fort Boyard, lui, a apporté son soutien à District Z : "#Districtz ne pouvait être qu'un bel hommage vu la qualité du programme. Ne voyez aucun cynisme ou polémique de ma part car ce n'est pas moi", a-t-il posté sur Twitter.

"Ce ne sont pas les messages sur Twitter qui nous feront vaciller"

De son côté, Denis Brogniart n'a pas manqué de défendre l'émission de District Z : "Moi ce qui m'importe, ce n'est pas les réactions sur les réseaux sociaux mais ce qu'on me dit dans la rue. Et puis les chiffres d'audiences sont incroyables (...) Mais ce ne sont pas les messages sur Twitter qui nous feront vaciller."

District Z
District Z : une saison 2 en préparation malgré la mise en demeure de Fort Boyard ?
District Z : Héloïse Martin traumatisée par le jeu ? "On avance avec la peur au ventre"
District Z : Camille Combal blessé sur le tournage, il raconte cette anecdote pas vue à la télé
Denis Brogniart défend District Z face aux violentes critiques : "On n'a pas à rougir"
voir toutes les news de District Z Découvrir plus d'articles