Caroline Leuba : 3 tenues pour sortir cet automne
Dear Caroline est l'une des chaînes montantes sur YouTube. De quoi permettre à la vidéaste d'aider son public à travers de nombreuses vidéos utiles, sans pour autant rouler sur l'or. Un problème ? Pas du tout.

"Je ne gagne pas ma vie avec ma chaîne"

Caroline Leuba, c'est plus de 375 800 abonnés, 12 742 000 de vues et près de 60 vidéos postées sur sa chaîne YouTube Dear Caroline. Autant dire que cette vidéaste lifestyle/beauté a quelques arguments en sa faveur dans le YouTube Game. Toutefois, si la jeune suisse de 25 ans commence de plus en plus à se faire un nom sur Internet, ce qui lui a récemment permis d'intégrer le jury du Swiss Web Festival, ses vidéos sont encore loin d'être suffisantes pour lui permettre de vivre convenablement. Interrogée à ce sujet par 20min.ch : "Parvenez-vous à vivre de votre job de youtubeuse ?", elle a en effet confessé : "Je ne gagne pas ma vie avec ma chaîne, mais grâce à tout ce qui en découle comme les partenariats avec de grandes marques. J'écris aussi des scénarios et je me produis dans des courts métrages."

Des vidéos importantes pour son public

De quoi décourager Caroline ? Absolument pas. Et pour cause, cette chaîne YouTube lancée en octobre 2012 a surtout pour objectif de se rendre utile auprès de celles (et ceux) qui en ont besoin. Ainsi, si elle dévoile dans un premier temps : "Ma chaîne, c'est mon carnet de vie : elle évolue avec moi. Je suis les tendances de la mode et du maquillage", elle affirme également : "Mais je traite aussi des thèmes plus sensibles, comme l'anxiété et le manque de confiance en soi." Des thèmes durs et importants, couplés à d'autres plus "girly" mais toujours nécessaires : "Lorsque j'ai parlé de l'hygiène corporelle, des odeurs, des poils, j'ai comptabilisé plus de deux millions de vues. Il faut dire que les filles qui me regardent sont plutôt dans la tranche 13-25 ans et que c'est tabou pour elles."

Oui, voilà la recette de son succès, savoir écouter son public et connaître ses envies : "A leur âge, j'aurais aimé trouver une vidéo de ce style."