Coronavirus : la réouverture des universités prévue à la rentrée, comment ça va se passer ?
Coronavirus : la réouverture des universités prévue à la rentrée, comment ça va se passer ?
Bien que les cas de coronavirus repartent à la hausse, le ministère de l'Education nationale a annoncé dans un communiqué la réouverture des universités, fermées depuis le 16 mars, "dans le respect des consignes sanitaires". Port du masque, distanciation sociale... Comment ça va se passer ?

La rentrée 2020 ne sera pas comme "une rentrée habituelle". Ce mercredi 5 août 2020, Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique contredisait les propos du ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer début juillet et assurait que des mesures de distanciation, semblables à celles, assouplies, prises le 22 juin dernier, devront être appliquées dans les établissements scolaires en septembre. En revanche, les universités devront prendre des mesures plus strictes, à condition qu'elles rouvrent.

Réouverture des universités à la rentrée

Si Jean-François Delfraissy avait un doute, le ministère de l'Education nationale a confirmé dans un communiqué que les universités, fermées depuis le 16 mars, rouvriront à la rentrée et que les étudiants pourront retourner en cours "dans le respect des consignes sanitaires". "Nous travaillons main dans la main avec les établissements pour mettre en place à la rentrée des mesures qui protègent du virus les enseignants, les personnels et les étudiants tout en leur permettant de se retrouver en privilégiant autant que possible le présentiel", a commenté la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Comment ça va se passer pour les étudiants ?

Si le port du masque n'y sera pas obligatoire, il sera "fortement recommandé" dans les salles d'enseignements, où la distanciation d'un mètre entre chaque étudiant devra être respectée. Dans les cas où cela ne serait pas possible, le port du masque deviendra alors obligatoire. De même, il le sera "en toute circonstance" dans les bibliothèques. Autres mesures : les espaces clos devront être aérés "deux fois par jour" et les "regroupements et croisements trop importants" devront être évités au maximum. Attention, tout cela vaut sous réserve de "reconfinements localisés" en cas d'une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus et les universités doivent se préparer à la possibilité de faire cours en ligne pour assurer "la continuité pédagogique".

News
essentielles
sur le
même thème