Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Clip "FEFE" : Koba LaD dégaine un nouveau freestyle puissant
Koba LaD est sans aucun doute l'une des révélations rap de 2018, mais sachez qu'il n'a pas fini de faire parler de lui cette année. Pour preuve, aprÚs le succÚs de son premier album "VII", le jeune artiste dégaine "FEFE", un tout nouveau freestyle assez puissant dans lequel il parle de son passé.

A seulement 18 ans, Koba LaD a réussi à se trouver une place de choix dans le rap game et depuis, il ne cesse de prendre du galon : l'artiste a notamment su s'imposer avec son premier album "VII", composé des sons "Chambre 122", "La C", "Train de vie", "Oyé" et "Seven Binks" en feat avec Bolévmn & Mafia Spartiate. L'année 2019 commence aussi plutÎt bien pour le rappeur puisqu'il a collaboré avec Heuss L'enfoiré sur "George Moula" et avec Lartiste sur "Piwi", morceau présent sur l'album "Quartier Latin Vol. 1", à découvrir ce 1er février.

Koba LaD se livre sur son passé dans "FEFE"

En plus de ces collab, Koba LaD vient tout juste de dégainer "FEFE", un nouveau freestyle assez puissant avec son beat trap et le flow de l'artiste. Un nouveau freestyle dans lequel Marcel Junior Loutarila, de son vrai nom, parle de son passé houleux, son rapport avec la drogue et adresse un clin d'oeil à son manager Despi avec qui il a grandi : "TroisiÚme recharge à seize heures, gros charbonneur depuis qu'j'ai seize ans La meilleur frappe du lycée, j'quittais l'école entre midi et deux 500e d'shit, 400e d'beuh, j'virais les petits qui traßnaient en bas (...) J'regrette pas mon passé, merci Dopé, merci Deuspi."

Deuspi et lui ont d'ailleurs une relation trĂšs particuliĂšre comme l'a expliquĂ© Koba LaD en interview avec Les Inrocks : "Je suis beaucoup restĂ© avec lui, j'ai vĂ©cu chez lui, c'est lui qui m'a tout montrĂ©. MĂȘme chez les keufs, mon tuteur lĂ©gal c'est lui ! Quand j'Ă©tais mineur et que j'allais en GAV, je laissais son numĂ©ro et il venait me chercher."

"L'Ă©cole ça faisait trop mal Ă  la tĂȘte"

Outre son passĂ© compliquĂ©, Koba LaD a arrĂȘtĂ© l'Ă©cole Ă  16 ans pas vraiment par choix (enfin un peu quand mĂȘme) : "Ils m'ont virĂ© en seconde. Pas parce que je foutais le bordel, mais parce que je n'allais pas en cours. Je n'avais pas de stage. Je ne vivais mĂȘme plus chez ma mĂšre Ă  l'Ă©poque. J'Ă©tais dehors. Mais je ne regrette pas, l'Ă©cole ça faisait trop mal Ă  la tĂȘte, ils ont voulu me tuer !"

News
essentielles
sur le
mĂȘme thĂšme