Attentat à Manchester : un journaliste dérape avec une blague de mauvais goût
Attentat à Manchester : un journaliste dérape avec une blague de mauvais goût
Alors que le monde entier est encore sous le choc après l'attentat survenu au concert d'Ariana Grande à Manchester ce lundi 22 mai 2017, David Leavitt, un journaliste américain, a provoqué la colère des internautes avec une blague de très mauvais goût sur Twitter.

Le concert d'Ariana Grande à l'Arena de Manchester a viré au drame hier. Aux alentours de 22h30, une ou plusieurs explosions ont retenti à l'extérieur de la salle de concert alors que les 21 000 personnes présentes commençaient à sortir. Les circonstances du drame, qui a fait 22 morts et 50 blessés, sont encore floues, mais Theresa May dénonce "une attaque terroriste épouvantable" : selon les derniers rapports, il s'agirait en réalité d'un attentat suicide.

La mauvaise blague d'un journaliste...

Depuis hier soir, les hommages des stars, comme Ariana Grande, qui aurait annulé sa tournée mondiale, Justin Bieber, Miley Cyrus ou encore Katy Perry, et des internautes se font nombreux sur les réseaux sociaux, mais certaines personnes semblent plus préoccupées à faire des mauvaises blagues. C'est notamment le cas d'un journaliste américain du nom de David Leavitt.

S'il avait su, il aurait sûrement réfléchi à deux fois avant de publier ce tweet, qui a indigné la Toile : "Plusieurs décès confirmés à l'Arena de Manchester. La dernière fois que j'ai écouté Ariana Grande, j'ai failli mourir aussi." Mais avant de réaliser l'ampleur des dégâts, David Leavitt s'est de nouveau montré provocant avec ce message : "Honnêtement, pendant plusieurs années, j'ai pensé qu'Ariana Grande était quelque chose qu'on commandait au Starbuck."

Attent à Manchester : ce journaliste américain dérape avec ce tweet
Attent à Manchester : ce journaliste américain dérape avec ce tweet

... indigne les internautes

Choqués et outrés, les internautes ont rapidement fait part de leur colère sur le réseau social à l'oiseau bleu : "Tu n'as aucun respect", "certaines personnes feraient n'importe quoi pour des retweet ou des like quitte à même faire des blagues cruelles sur une tragédie qui a coûté la vie à des enfants", "Tu penses que c'est approprié pour faire des blagues?", "ta famille et tes proches doivent avoir honte de toi en ce moment".

Les excuses de David Leavitt

Le journaliste américain a ensuite pris la bonne décision de supprimer son tweet (il a quand même laissé celui sur Ariana Grande et le Starbucks) avant de déraper une nouvelle fois en postant un message pour demander s'il était "trop tôt pour en rire".

Heureusement, David Leavitt a présenté ses excuses quelques minutes plus tard : "Désolé d'avoir blessé. Je ne me suis pas rendu compte de l'ampleur de la tragédie. Je fais toujours des blagues idiotes sur ce qui est en trending. Mes condoléances aux familles."