Accusé d'avoir feint son propre gay bashing, un youtubeur fait polémique à la London Pride
Accusé d'avoir feint son propre gay bashing, un youtubeur fait polémique à la London Pride
Ce week-end avait lieu la London Pride 2017, une des plus grandes marches LGBT d'Europe. Et s'il s'agit généralement d'un moment d'amour et de joie pour les quelques 26 000 personnes qui ont défilé, certains n'ont pas hésité à exprimer leur colère face à la présence d'un youtubeur venu faire un meet and greet avec ses fans : Calum McSwiggan.

Qu'a fait Calum McSwiggan pour s'attirer les foudres des internautes et participants à la London Pride ? Le youtubeur âgé de 27 ans s'est retrouvé au coeur d'une polémique en 2016, accusé d'avoir inventé une agression homophobe à son encontre.

Un youtubeur controversé

En Juin 2016, il a posté sur Instagram une photo de lui dans un lit d'hôpital, expliquant qu'il a été battu par trois hommes lors d'une attaque homophobe survenu dans un club de Los Angeles. "Je n'ai jamais été si terrifié d'être gay en public", écrivait-il.

Pourtant, la police a eu des doutes quant à son témoignage. Les policiers affirment qu'il n'avait aucune blessure visible à son arrivée et qu'il s'est infligé ces blessures lui-même alors qu'il était en cellule après avoir vandalisé une voiture. S'il a avoué avoir vandalisé la voiture, il continue d'affirmer avoir été attaqué...

Face à la virulence des critiques, le youtubeur n'a pas réagi directement. En revanche, il a tweeté vendredi : "Je souhaite que les homosexuels arrêteront d'essayer de se déchirer. Nous devrions se traiter les uns les autres avec l'amour et l'acceptation que nous prêchons".