2 photos
Voir le diapo
Après Jack Lang, c'est à François Hollande de s'inviter dans la ronde médiatique autour de Skyrock. Malgré les déclarations rassurantes de Marc Laufer, la radio continue de diffuser à l'antenne des jingle alarmistes. François Hollande était l'invité de ce soir sur Skyrock, morceaux

Après Jack Lang, c'est à François Hollande de s'inviter dans la ronde médiatique autour de Skyrock. Malgré les déclarations rassurantes de Marc Laufer, la radio continue de diffuser à l'antenne des jingle alarmistes. François Hollande était l'invité de ce soir sur Skyrock, morceaux choisis sur Purefans News by Adobuzz.


Crédits photo : DR

François Hollande s'est donc déplacé en personne ce soir pour témoigner à l'antenne de Skyrock. Après les présentations avec Colonel Reyel (invité de la soirée) et quelques blagues sur la bourdes de Martine Aubry sur IAM, François Hollande entre vite dans le vif du sujet : "si je suis là, c'est parce qu'il y a un évènement".

Sur ses motivations, François Hollande déclare "qu'une radio n'appartient pas simplement à ses actionnaires, mais à ses auditeurs. Et donc on ne peut pas disposer pour des considérations financières, de la vie d'une radio, avec ce qu'elle comporte de libertés, comme si il y avait que des objectifs de rendement, de rentabilité, qui devaient être posés".

François Hollande considère que Skyrock est la radio "de toutes les musiques, des musiques de jeunes" et reconnait en toute lucidité, ne pas être un "spécialiste" et ne cherche pas à "faire étalage d'une culture" qu'il ne possède pas. Il enchaine ensuite par un "cette liberté là ne peut être menacée". La suite dans l'extrait audio ci-dessous.