James Franco, roi de l'auto-dérision