Elementary : le plus torturé, c'est lui