Il faudra attendre Noël avant de parler d'échec