Baptiste Giabiconi, plus à l'aise sur un podium que derrière un micro ?