Une youtubeuse qui prétendait être guérie du cancer et de son homosexualité grâce au veganisme est morte
Youtubeuse, Mari Lopez prétendait dans ses vlogs avoir été guérie de son cancer du sein et de son homosexualité grâce à son régime vegan en seulement 90 jours. Pourtant, sa nièce Liz Johnson, avec qui elle faisait des vidéos, a annoncé sa mort en décembre dernier et continue d'affirmer que le véganisme aurait pu sauver sa tante...

Mari Lopez était connue pour ses vlogs réalisés en compagnie de sa nièce Liz Johnson, sur la chaîne Liz & Mari. Dans ceux-ci, les deux femmes mettaient en avant leur style de vie vegan ainsi que leur foi en Dieu. Selon elles, c'est justement son régime exclusivement composé de jus de fruits (pendant 90 jours) qui a permis à Mari de guérir de son cancer du sein, mais aussi de... son homosexualité. Et pour cause, celle qui pensait que l'orientation sexuelle était une maladie expliquait que ce nouveau style de vie l'avait aidée à renoncer à toute sexualité.

Morte suite à un cancer

Son cancer est pourtant revenu et sa nièce Liz Johnson a annoncé en vidéo que sa tante était morte en décembre 2017, alors que son cancer du sein s'était propagé dans son sang, son foie et ses poumons. Néanmoins, elle campe sur ses positions et affirme que le véganisme aurait pu sauver sa tante, mais que cette dernière ne continuait pas totalement son régime végan. "Elle a choisi de faire des rayons et de la chimio", explique-t-elle.

Elle accuse notamment sa mère, qui s'occupait de la youtubeuse, de lui avoir donné de la viande réchauffée au micro-ondes alors qu'elle était "strictement contre". "Ma famille n'est pas familière à ce style de vie. Alors que Mari vivait avec ma mère, ma mère a commencé à lui dire qu'elle avait besoin de manger de la viande.", a-t-elle confié à Babe, ajoutant "Ma mère lui achetait des hamburgers et des choses comme ça, et elle ne voulait pas manger ça, mais après un moment, elle était juste OK avec ça, et c'est ça qui a fini par la tuer".

A la recherche du buzz ?

Accusée d'avoir voulu faire du buzz et de l'argent via ses vidéos, elle se défend : "en aucun cas, Mari ou moi essayions de profiter de ces vidéos, en aucun cas nous avons voulu tromper les gens pour faire des vues. Nous essayions d'aider. [...] On n'a jamais assuré que ça marcherait à 100 % pour tout le monde." Elle a affirmé qu'elle continuerait à poster des vidéos vantant les mérites des jus de fruits.