Accusée de détournements de fonds et d'escroquerie envers plus de 100 personnes, l'ancienne gameuse Shay Victorio a été condamnée par la justice brésilienne à 116 ans de prison. Des accusations que l'influenceuse réfute, accusant son ex petit ami Fernando "fer" Alvarega. Elle a fait appel de cette décision.

Si la justice brésilienne a été plutôt clémente envers Neymar, elle ne l'a pas du tout été envers l'ancienne joueuse pro Shayene "Shay" Victorio. Elle a en effet été condamnée à 116 ans de prison pour détournement de fonds et escroquerie et a écopé d'une amende. La gameuse est connue pour avoir joué à Counter-Strike 1.6 (de 2010 à 2013) et Counter-Strike : Global Offensive (de 2013 et 2019), avant de prendre sa retraite en mai dernier. On l'accuse d'avoir escroqué plus d'une centaine de personnes via une boutique en ligne qu'elle a aidé à gérer de 2013 à 2017. En effet, le parquet de São Paulo a contacté et entendu 118 personnes au total, lesquelles ont porté plainte contre la gameuse après ne pas avoir reçu leurs commandes. Shay nie les accusations portées contre elle, déclarant que la société appartenait à son père et son ancien petit ami, Fernando "fer" Alvarega, lui aussi gamer.

116 ans de prison pour détournement de fonds et escroquerie

Alors qu'elle n'a pas encore été arrêtée ou placée en garde à vue, elle s'est exprimée sur Twitter : "Je vais m'éloigner des réseaux sociaux, supprimer l'application et prendre soin de ma santé psychologique. Les gens n'ont pas la moindre idée du mal que peuvent faire les mots qu'ils emploient sans même avoir conscience du combat que nous menons. Quant à ce combat, je ne suis pas du genre à abandonner. J'ai la possibilité de me défendre et nous sommes tous innocents jusqu'à preuve du contraire (...) ! Quand tout ceci sera fini, je vous raconterai comment je m'en suis sortie et je vous parlerai de la femme que je suis devenue (...)." Elle prévoit de faire appel de la décision de justice, sachant que la loi brésilienne autorise un maximum de 30 ans de prison, et pourrait ainsi voir sa peine être allégée.

News
essentielles
sur le
même thème