Un lycéen empêché de se maquiller, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller, ses camarades se mobilisent
C'est une mobilisation particulière qui a eu lieu mardi dernier et qui se renouvelle ce jeudi 21 février 2019 au lycée Bellevue d'Albi. De nombreux lycéens soutiennent Alexis, un élève de première L-ES à qui le proviseur a demandé de retirer le maquillage qu'il porte régulièrement...

Alors que Bilal Hassani prône l'acceptation de soi dans son titre "Roi" qu'il présentera le 18 mai prochain à l'Eurovision, il y a encore du chemin à faire pour l'acceptation des autres... Alexis, un élève de première L-ES du lycée Bellevue à Albi, aurait été convoqué à deux reprises par l'administration de son établissement afin de lui demander de retirer son maquillage.

"C'est aberrant"

C'est la mère d'une de ses camarades qui se serait plaint auprès du proviseur : "Je viens d'être convoqué chez la CPE parce qu'une collégienne a été choquée que je me maquille et sa mère a appelé pour dire que c'était choquant. Je n'ai donc plus le droit de me maquiller sinon bye bye le lycée, c'est aberrant.", écrit-il sur les réseaux. "On est dans une société qui change, où les codes se renversent. Et il faut s'assumer. Les hommes ont le droit de se maquiller. C'est un accessoire. C'est de l'art. Je ne vois pas où est le problème.", ajoute-t-il dans une interview accordée à France Bleu.

Les lycéens se mobilisent

Contacté par le média, le lycée a tenu à calmer les choses : "On lui a juste demandé d'atténuer son maquillage qui était outrancier ce jour-là. Alexis n'a pas à choquer les plus jeunes. Et un maquillage sur un garçon, ça peut choquer. Ici personne n'est maquillé comme cela, et pourtant on a des cheveux rouges, verts, jaunes au lycée. On est habitué". De nombreux étudiants ont décidé de soutenir Alexis et de se mobiliser en se maquillant eux aussi (captures effectuées par le HuffPost).

Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent

Aujourd'hui, la lutte a porté ses fruits, comme il l'a expliqué sur Instagram : "J'ai parlé avec le chef d'établissement. Ils me soutiennent désormais.", écrit-il avant de remercier tous ceux qui l'ont soutenu. Néanmoins, il continue son combat : "Pour continuer la lutte et apporter notre soutien à toutes les personnes ayant pu avoir une histoire similaire, beaucoup de garçons du lycée Bellevue se sont maquillés et recommenceront ce jeudi 21 février. Je vous invite donc à montrer votre mécontentement de la même façon".

Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
Un lycéen empêché de se maquiller par son établissement, ses camarades se mobilisent
News
essentielles
sur le
même thème