La bande-annonce de The Guilty : Jake Gyllenhaal raconte le tournage du film en 11 jours
Disponible depuis le 1er octobre sur Netflix, le film The Guilty est déjà dans le top 10 des programmes les plus vus sur Netflix. Le long métrage avec Jake Gyllenhaal tient en haleine du début à la fin... mais saviez-vous qu'il avait été tourné en 11 jours seulement ? L'acteur est revenu sur cet exploit et sur les difficultés du tournage.

Si certains films mettent des semaines voire des mois avant d'être mis en boîte, d'autres équipes sont beaucoup plus efficaces. Le thriller The Guilty, adapté du film danois du même nom sorti en 2018, a peut-être été en développement pendant deux ans mais le tournage du film de Netflix n'a duré... que 11 jours ! Jake Gyllenhaal y incarne un opérateur du 911 (le numéro d'urgence aux Etats-Unis) qui reçoit l'appel d'une jeune femme qui lui dit avoir été enlevée.

Seulement 11 jours de tournage pour The Guilty, Jake Gyllenhaal raconte

De très nombreuses scènes de The Guilty ont été tournée dans un décor unique : la salle où les opérateurs reçoivent les appels du numéro d'urgence. Jake Gyllenhaal est omniprésent à l'écran dans le film qui se déroule en temps réel. L'acteur, après avoir vu le film original, a tout de suite voulu l'adapter en anglais et a acquis les droits du film dès 2018. Entouré d'Antoine Fuqua à la réalisation et de Nic Pizzolatto (le créateur de True Detective) au scénario, Jake Gyllenhaal explique avoir, à l'origine, voulu tourner The Guilty en seulement 5 jours. Il en aura finalement fallu 11, ce qui est déjà très peu comparé à la plupart des productions hollywoodiennes.

Un tournage qui a été tout de même intense bien que son personnage, Joe Baylor, ne bouge presque pas dans le film. "Nous tournions 20 pages de script par jour avec des prises de 20 à 30 minutes. J'adore avoir de l'espace mais j'étais cloué sur une chaise. Antoine (Fuqua, le réalisateur ndlr) m'a coincé sur cette chaise. Chaque fois que je voulais bouger, je suis une personne assez physique... être seulement sur une chaise et devoir exprimer des choses m'a vraiment affecté quand on a avancé dans l'histoire" a confié l'acteur à The Wrap.

"J'ai cru devenir fou"

Comme si rester en place n'était pas assez difficile, Jake Gyllenhaal et le metteur en scène ont aussi dû faire face à d'autres difficultés. Comme par exemple quand Antoine Fuqua a été cas contact avant même le début du tournage en novembre 2020. Ce dernier a donc été isolé et a dirigé les acteurs... depuis un van. Jake Gyllenhaal a aussi fait face à des difficultés techniques : seul dans un décor, il correspondait avec les autres acteurs via Zoom. "Le jour le plus mémorable, c'est celui où j'entendais ma propre voix en écho car nous avions 6 autres acteurs sur Zoom. On n'arrivait pas à trouver pourquoi il y avait cette réverbération et on avait pas le temps. Donc j'ai fait tout un passage où je m'entendais répéter mes lignes de dialogues. Je ne peux presque pas revoir ce passage car après 10 heures comme ça, j'ai vraiment cru devenir fou" s'est souvenue la star dans une interview donnée à The Hollywood Reporter.

Jake Gyllenhaal
The Guilty : Jake Gyllenhaal raconte le tournage fou... en 11 jours !
Jake Gyllenhaal, Emily Ratajkowski... Vous ne savez pas écrire leurs noms ? Vous n'êtes pas seuls
Jake Gyllenhaal en couple avec un mannequin français de 22 ans ?
LIFE : Jake Gyllenhaal et Rebecca Ferguson dans un survival entre Gravity et Alien - interview
voir toutes les news de Jake Gyllenhaal Découvrir plus d'articles