Pour son nouvel EP de reprises rock, Black XS et Paco Rabanne ont fait appel aux Plastiscines. Hormis VV Brown, la marque avait toujours collaboré avec des groupes masculins pour ce projet. L'occasion de se pencher sur le rock conjugué au féminin avec Louise, Katty et Anaïs, mais aussi The Veronicas, Savages ou Haim.

"Peu importent les étiquettes"

Même si c'est l'étiquette qu'on leur colle souvent, les Plastiscines ne sont pas si attachées que ça à leur titre de "groupe de rock". "C'est toujours embêtant de devoir se définir. On a jamais voulu se cantoner à la catégorie rock'n'roll ou se mettre des oeillères. C'est vrai que sur scène, on est très rock. Peut-être un peu moins sur album. Peu importent les étiquettes, nous on fait juste la musique qu'on aime", nous racontent les filles qui ont débuté il y a dix ans, comme un bon vieux groupe de garage. Force est de constater qu'aujourd'hui en France, elles font partie des (très) rares girlsband rock médiatisés.

Los Angeles, berceau du rock féminin

Et à l'étranger ? Chaque pays a plus ou moins un seul et unique groupe rock féminin, excepté peut-être les Etats-Unis. En Australie, les soeurs jumelles de The Veronicas sont des vraies superstars. Elles sont mêmes les premières artistes du pays à avoir décroché un disque de platine aux USA. Dans la scène rock anglaise, seul le quatuor féminin Savages émerge et se définit volontiers comme "des filles qui font de la musique de mecs". En 2007, la Russie découvre Elena, Olga et Dasha lors de leur participation à l'Eurovision. Mais le succès des Serebro peine à dépasser les frontières. Face à cette pénurie, la côte ouest des Etats-Unis a des allures de pouponnière à rockeuses. Les populaires soeurs Haim, signées sur le label de Jay Z, les Warpaint ou encore les Dum Dum Girls en sont les exemples.

"On a déjà eu quelques réflexions"

Quand le genre "pop" est clairement en surpopulation féminine (ne serait-ce qu'en comptant le nombre de girlsband acidulés crées au Japon et en Corée), les filles restent moins représentées dans le rock. Mais pas moins talentueuses. Les Plastiscines assurent que leur statut de femmes dans un univers masculin n'a jamais été un obstacle. "Le plus difficile, c'est de vivre de la musique en général. Filles ou garçons, cela reste un combat. En tant que filles, oui on a déjà eu quelques réflexions mais pas tant que ça...", concède Louise Basilien. Hommes ou des femmes au micro, l'essentiel dans le rock reste encore la musique, non ?

A lire aussi au sujet des Plastiscines :
Musique, cinéma, sorties... les coups de coeur des filles
Plastiscines : "On a enregistré avec la même énergie rock qu'on a sur scène"
Maquillage, coiffure, vernis... les confessions look des rockeuses
Plasticines : Comment faire, le clip électrique tourné à l'américaine

Plastiscines
Plastiscines, The Veronicas, Savages... : le rock conjugué au féminin
Plastiscines: vernis, coiffure, maquillage... les confessions look des rockeuses
Plastiscines : "On a enregistré avec la même énergie rock qu'on a sur scène"
Plastiscines : musique, cinéma, sorties... les coups de coeur des filles
voir toutes les news de Plastiscines Découvrir plus d'articles