Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

C'est sans doute le candidat le plus souriant de toute l'histoire de la Nouvelle Star. Grâce à sa bonne humeur mais surtout à son timbre unique, Timothée a su séduire le jury lors de son incroyable casting à Paris ou encore pendant les épreuves du théâtre. Malheureusement, mardi dernier, sa prestation sur Radiohead n'a

C'est sans doute le candidat le plus souriant de toute l'histoire de la Nouvelle Star. Grâce à sa bonne humeur mais surtout à son timbre unique, Timothée a su séduire le jury lors de son incroyable casting à Paris ou encore pendant les épreuves du théâtre. Malheureusement, mardi dernier, sa prestation sur Radiohead n'a convaincu ni le jury - qui lui a mis quatre rouges - ni le public. Et après seulement deux primes, l'apprenti chanteur a quitté l'aventure. Déçu, forcément, ce grand fan de Cat Stevens garde quand même le moral, et c'est toujours aussi souriant qu'il a répondu à toutes nos questions.

Tu es sorti de Nouvelle Star mardi dernier. Tu as l'impression que ta vie a changé avec l'émission ?
Non, à vrai dire. Ça fait vraiment une parenthèse bizarre, cool mais bizarre. Et puis ensuite, c'est le retour à la vie normale. Il y a certes des gens qui me reconnaissent dans la rue, mais comme ils me parlent jamais, c'est juste drôle. On s'en rend compte, mais c'est tout. En même temps, je ne suis pas encore vraiment sorti dans des bars où les gens pourraient venir me parler. Donc pour l'instant, c'est vraiment le retour à la normale.

T'as eu le temps de faire autre chose que des interviews depuis ta sortie ?
Rien. J'ai dormi, c'est tout.

Et la première chose que tu aimerais faire juste pour toi ?
J'aimerais bien aller au ciné. Tranquille. Genre un truc 100% passif (rires).

Revenons sur ton élimination. Quand tu as vu les quatre rouges du jury, tu as semblé un peu surpris... Tu as trouvé ça sévère ?
Non, mais... Je savais que ce n'était pas ouf, mais je pensais que c'était plutôt pas mal. Et en regardant le replay, ce n'est pas terrible mais ce n'est pas non plus une catastrophe. Après, ils ne se concertent pas pour les couleurs et s'ils ont tous pas trop aimé, c'est normal de mettre un rouge. C'est juste que ça fait quatre rouges, ça fait vraiment dur. Mais c'est comme ça. Puis j'ai croisé Sinclair et Olivier Bas après, ils ont été très cools.

Donc Sinclair est moins dur qu'il n'y paraît ?
Sinclair est très gentil. Mais même à la télé, je trouve ça bien qu'il soit comme ça. C'est ce qui est bien avec cette émission : si ta prestation n'est pas bonne, on te le dit. Tout n'est pas formidable. Et quand c'était bien, il me l'a dit.

Bon rassure-nous, cette élimination ne t'a pas dégoûté de Radiohead ?
Non mais bon, je ne ferai pas No Surprises en concert quoi (rires). Je vais plutôt faire Creep (rires).

Au 1er prime, tu avais chanté les BB Brunes, ce qui ne collait pas vraiment à ton style. C'était frustrant d'en avoir à côté qui pouvaient se défendre sur de supers arrangements ?
Non, parce qu'on se dit que de toutes façons on n'a pas le choix. Puis je me disais toujours "j'aurais pu avoir pire". Surtout que même si elle ne colle pas complètement à mon style, Coups et Blessures est vraiment une chanson sympa. Au final, j'étais content.

Globalement, on t'a senti moins à l'aise sur les primes que pendant les castings. Tu as été stressé par le direct ?
A fond. Ça se voit, hein ? Je suis impressionné par les autres parce que même s'ils étaient stressés aussi, je trouve que ça ne se voit pas du tout. Personnellement, je n'arrivais pas vraiment à être dans la chanson. On passe son temps à se dire "faut pas que je rate", "faut que je regarde telle caméra", "faut pas que j'ai de tics". C'est dur de chanter à la télé.

Tu ne pensais pas que ce serait dur ?
Non. Pour les castings j'étais peinard alors que ça passe aussi à la télé. Mais là, j'ai trouvé ça vraiment chaud. En même temps, c'est plutôt drôle.

En parlant des castings, ton passage à Paris a fait le buzz, le jury a adoré et certains médias ont même dit que tu étais la Nouvelle Star. Ça t'a fait plaisir ou ça t'a mis la pression ?
Les deux en fait. Ça m'a fait plaisir forcément, mais ça met la pression aussi. On se dit que si on fait moins bien, on va se faire tacler. D'ailleurs, je me suis fait tacler (rires). Puis ce n'est jamais bon d'être " favori ".

Après, place au théâtre où tu as fait presque un sans faute sauf sur Kings of Leon. Tu as réagi comment en voyant cette prestation à la télé ?
Sur toutes les épreuves, j'avais l'impression d'avoir été correct. Mais celle-là, je me suis "ah, je l'ai déchirée". J'avais hâte de voir l'épisode. Puis je vois l'épisode et je me suis dit "qu'est-ce que c'est que ça ? T'es horrible". Je hurlais, c'était beaucoup trop exagéré. Mais je ne savais pas qu'il y aurait une épreuve de la dernière chance, alors j'ai voulu me démarquer. Là c'était trop. Mais bon du coup, c'est drôle.

Parmi les jurés, il y avait un avis qui comptait plus que les autres pour toi ?
Pas vraiment. J'aimais bien Olivier Bas parce qu'il était de l'autre côté, pas du côté artiste donc c'était intéressant d'avoir son avis. Mais bon, avoir l'avis de Maurane, c'est aussi toujours plutôt intéressant (rires). C'est cool de pouvoir être jugé par des personnes comme ça, d'avoir cette occasion. En plus, ils sont vraiment tous très sympas. Comme Cyril Hanouna et Enora Malagré d'ailleurs.

Pendant l'émission, Olivier Bas t'a transmis les félicitations de la chanteuse de Dolly et des BB Brunes. Ça vaut bien quatre bleus non ?
Disons que c'est moins pratique (rires). Mais ça fait super plaisir. C'est dingue, "ouais, j'ai parlé avec la chanteuse de Dolly...". Improbable. Comme toute cette aventure.

Ce sont tes potes qui t'ont poussé à t'inscrire, c'est ça ?
Oui, ils m'ont "Vas-y, c'est drôle". Mais je ne pensais pas du tout aller aux primes. Je ne me disais pas que je n'en étais pas capable, mais je n'y pensais même pas, tout du moins jusqu'au théâtre. En lisant le règlement, je voyais "10 places". Je me disais "c'est mort, les autres années c'était 15 alors que là, boom, seulement 10. Trop pas de chance". Et puis si...

Tu as un peu été représenté comme le beau gosse de l'émission, ça t'a fait rire ?
Oui, c'est drôle. Après le mauvais côté, c'est que dans certains articles on pouvait lire "on l'imagine facilement passer quelques primes grâce à son physique...". Alors que bon, c'est une émission de musique. Ça m'aurait fait chier, si j'étais allé plus loin dans l'aventure, que les gens disent : "ouais, c'est grâce à sa tête".

Tu n'aurais pas pu faire une autre émission de musique style Star Ac' ?
Non. Déjà, je danse très mal et en plus ce n'est pas trop mon délire d'être filmé tout le temps.

Tu as plein de fans sur les réseaux sociaux. Un rendez-vous musical à leur donner ?
Je reprends mes études en septembre mais je vais continuer la musique, c'est sûr. Toute cette aventure m'a bien évidemment motivé. Je vais continuer de poster des vidéos, on va enregistrer nos compos... Quelques personnes m'ont laissé des messages mais pour l'instant, rien de concret.

Un pronostic pour la finale ?
Je suis à fond pour Flo, qui était mon coloc' pendant l'aventure. Mais après je ne sais pas, ils sont tous forts. J'aime beaucoup Julie et puis Florian aussi. Ah, je les aime tous.

Et en tant que coloc' de Flo, t'as été surpris quand il t'a dit qu'il chanterait le Gangnam Style ?
Je lui avais dit que je trouvais ça chaud, et je lui avais conseillé de prendre l'autre chanson, Call Me Maybe. Mais finalement, il a bien fait. Sa prestation a fait sensation et il le mérite rien que pour avoir osé. Moi, je n'aurais jamais osé. Deuxième apparition télé et, boom, le mec chante en coréen.

Dans les saisons d'avant, quel candidat t'avait le plus impressionné ?
Julien Doré, la légende. Pour le coup, il avait tout compris à l'émission. C'est vraiment le parcours à imiter. Reprendre des chansons dans un style complètement différent.

Pour finir, est-ce que tu peux donner une chanson pour définir chaque candidat restant ?
Julie : Feeling Good de Nina Simone
Philippe : Rock and Roll de Led Zeppelin
Florian : Kick The Bucket de Charlie Winston, parce qu'il la joue tout le temps
Sophie-Tith : Sweet Dreams version Marylin Manson
Flo : Speed of Sound de Coldplay
Paul : What I Got de Sublime

Nouvelle Star 2012
Sophie-Tith (Nouvelle Star 2013) : Sorry Seems To Be The Hardest Word, le clip simple
Florian (Nouvelle Star 2013) s'explique sur boycott de Touche pas à mon poste
Nouvelle Star 2013 : Florian, vexé, refuse d'aller à Touche pas à mon poste
Gagnant Nouvelle Star 2013 : Sophie-Tith donnée vainqueur (presque) à l'unisson !
voir toutes les news de Nouvelle Star 2012 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème