CINÉ SÉRIE
Netflix : on a vu Berlin, le spin-off (si proche et si loin) de La Casa de Papel, voici notre avis
Publié le 24 décembre 2023 à 12:00
Par Thibault Raoult | Rédacteur en chef
Thibault est rédacteur en chef de Purebreak. Ses passions dans la vie ? Les sneakers, les parcs d'attractions, les produits Apple, New York, le PSG, la NBA, le tarama, appeler les gens "mon ptit gueuleton", hurler devant Koh Lanta et Pékin Express, sans oublier le meilleur moment de la vie : analyser le chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens lors du Point Route.
Netflix ne pouvait pas laisser l'année se finir sans offrir un dernier cadeau à ses abonnés. Avec Berlin, la plateforme fait le pari de relancer la hype autour de La Casa de Papel avec un spin-off / prequel sur l'un de ses meilleurs personnages. La date de sortie est fixée au 29 décembre mais chez Purebreak, on a été sages, et le Père Noël nous a permis de voir les épisodes en avance. Alors, on valide ou grosse déception ? Voici notre avis.
La bande-annonce de Berlin / Notre avis sur la nouvelle série de Netflix © TAMARA ARRANZ/NETFLIX
Berlin Berlin : Pedro Alonso et Tristán Ulloa, qui joue le rôle de Damián Berlin : la nouvelle bande de braqueurs qui entour le personnage joué par Pedro Alonso Berlin : Roi (Julio Peña) et Cameron (Begoña Vargas) Berlin : le personnage joué par Pedro Alonso va tomber follement amoureux de Camile, jouée par Samantha Siqueiros
La suite après la publicité

De nombreuses séries étaient attendues et ont, dans l'ensemble, encore offert une grande année à Netflix. On peut citer en vrac Mercredi, You saison 4, Queen Charlotte: A Bridgerton Story, The Glory, The Night Agent ou encore la saison 2 de Ginny & Georgia. Et en attendant la saison 5 de Stranger Things (pas avant 2025 a priori), c'est avec Berlin que la plateforme compte finir en beauté et démarrer en force 2024. Pour ça, il faudra attendre le 29 décembre.

Ca raconte quoi Berlin ?

Berlin, c'est un spin-off / prequel de La Casa de Papel. Spin-off puisqu'on suit ici une aventure centrée sur le personnage joué par Pedro Alonso. Prequel car l'histoire nous amène des années avant que la bande du Professeur, de Tokyo, Denver, Rio etc. ne vide la Maison royale de la Monnaie d'Espagne.

Cette fois, la série ne dépaysera pas plus que ça les Français puisqu'elle se déroule (en grande partie) à Paris. On garde les mêmes ingrédients avec un casse monumental où Berlin et sa nouvelle/ancienne bande vont s'attaquer à un butin de 44 millions d'euros sous forme de bijoux. Pas mal.

Pas de dépaysement total non plus sur la formule : on a affaire à un Berlin génial, ravagé, brisé par un énième divorce et passionné. On le voit basculer dans la folie, celle du braqueur fou et prêt à tout pour mener à bien son plan, mais aussi celle de l'homme amoureux, toujours excessif. Et forcément, les deux s'entremêlent et on comprend vite que ça va partir en...

Pour l'accompagner, il peut compter sur les dignes successeurs - ou plutôt prédécesseurs - de Tokyo, Rio, Denver, Marseille, Helsinki. Pas de noms sous formes de villes, on découvre désormais son bras droit, Damián (Tristán Ulloa), et ses apprentis, Roi (Julio Peña, que vous avez déjà pu suivre dans un autre succès de Netflix), Cameron (Begoña Vargas), Bruce (Joel Sánchez) et Keila (Michelle Jenner). Tous ont leur caractère bien différent et un rôle bien défini. C'est validé. Et, oui, si vous vous demandez, on retrouve aussi des visages connus de La Casa en vrai gros bonus...

Berlin : la nouvelle équipe de braqueurs après La Casa de Papel © TAMARA ARRANZ/NETFLIX

Une énorme différence avec La Casa de Papel

Si on reconnait bien la patte des showrunners Álex Pina et Esther Martínez Lobato, il y a quand même de vraies différences avec La Casa de Papel. Et en particulier son côté quasi tout public. L'action et le suspense sont au rendez-vous, mais la violence cède sa place, voire disparaît. C'est assumé par le duo.

"Nous avons eu envie de faire quelque chose de lumineux, quelque chose que l'on peut regarder en famille. (...) Nous venions de réaliser d'autres projets qui étaient un peu plus sombres, avec plus de tension, plus de violence, des projets qui impliquaient d'autres émotions. Nous avions besoin de nous ouvrir à Paris, à cette beauté, à cet air, à cette lumière. Nous aimons beaucoup le fait que cette série soit confortable. Une série que l'on peut regarder sans se sentir secoué ou attaqué, quelque chose sans violence - tout le contraire" explique à ce sujet Esther Martínez Lobato.

L'avis de Purebreak

Au final, Berlin réussit plutôt bien le numéro d'équilibriste : celui de ne pas perdre le public de La Casa de Papel, tout en se différenciant clairement de la série qui lui a donné naissance. Plusieurs choses interrogent (pourquoi 90% des Français parlent avec un accent ?!) mais le but est atteint : à chaque fin d'épisode, difficile voire impossible de ne pas enchaîner sur le suivant pour découvrir la suite. Certes, on n'accroche pas à tout, certains passages peuvent paraître longs et inutiles, d'autres beaucoup trop expéditifs, mais impossible de lâcher sans avoir le fin mot de cette histoire. Costaud alors même que l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique.

Dans une période anxiogène, la série Berlin a également la bonne idée de la jouer très soft tout en gardant l'esprit braquage, même si certains pourront regretter que celui-ci soit presque au second plan finalement.

S'il paraît difficile pour Berlin d'égaler le succès de La Casa de Papel, on n'a que très peu de doute sur le fait que la série devrait vite faire oublier The Golden Hour, succès surprise de cette fin d'année 2023, et squatter en très haute et bonne place le classement pour ce début 2024. On revenait pour Pedro Alonso, on reviendra aussi avec plaisir pour cette bande. Car, oui, il y a fort à parier que les aventures de Berlin pourraient bien continuer encore un moment.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
Mots clés
Séries Netflix
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
On a vu Wonka : et si c'était LE remède idéal à la Reine des Neiges ? play_circle
CINÉ SÉRIE
On a vu Wonka : et si c'était LE remède idéal à la Reine des Neiges ?
14 décembre 2023
C'est l'actrice la plus puissante de Netflix en ce moment, mais elle a longtemps été boycottée à Hollywood à cause... de son accent play_circle
CINÉ SÉRIE
C'est l'actrice la plus puissante de Netflix en ce moment, mais elle a longtemps été boycottée à Hollywood à cause... de son accent
29 janvier 2024
Les articles similaires
Malgré une saison 2 notée à 99%, Netflix refuse de produire une suite à l'une de ses meilleures séries et c'était inévitable play_circle
CINÉ SÉRIE
Malgré une saison 2 notée à 99%, Netflix refuse de produire une suite à l'une de ses meilleures séries et c'était inévitable
25 janvier 2024
Netflix : cette série qui se regarde en 5h30 se place Top 1 en seulement 24 heures et régale tout le monde play_circle
CINÉ SÉRIE
Netflix : cette série qui se regarde en 5h30 se place Top 1 en seulement 24 heures et régale tout le monde
27 janvier 2024
Dernières actualités
Les 12 coups de midi : la date d'élimination d'Emilien déjà fixée ? Le point sur son incroyable parcours play_circle
TV
Les 12 coups de midi : la date d'élimination d'Emilien déjà fixée ? Le point sur son incroyable parcours
12 avril 2024
Danse avec les stars 2024 : Natasha St-Pier privée d'Anthony Colette pour les quarts de finale ? "je suis dégoûté..." play_circle
TV
Danse avec les stars 2024 : Natasha St-Pier privée d'Anthony Colette pour les quarts de finale ? "je suis dégoûté..."
12 avril 2024
Dernières news