Par Aubéry Mallet Journaliste Séries, cinéma, télé
Aubéry Mallet est journaliste spécialisée séries. Fan du petit écran, elle a tout vu (ou presque) de Game of Thrones à Pretty Little Liars, de La Chronique des Bridgerton à Stranger Things en passant par Gossip Girl ou Friends.
Mava Chou est décédée le 22 décembre 2021 : la Youtubeuse avait déposé une plainte pour harcèlement le jour de son décès
Mava Chou est décédée le 22 décembre 2021 : la Youtubeuse avait déposé une plainte pour harcèlement le jour de son décès
Juste avant Noël, le monde de Youtube était sous le choc suite à l'annonce de la mort de Maeva Chou. La mère de famille, célèbre pour ses vlogs, est décédée à seulement 32 ans et, même si sa famille n'a pas commenté les causes de sa mort, beaucoup d'internautes pensent qu'elle a mis fin à ses jours après avoir été victime de harcèlement sur les réseaux. On vient d'apprendre que le jour de sa mort, la jeune femme avait déposé plainte pour "harcèlement moral" et "provocation au suicide", notamment contre son ex-mari.

Le 22 décembre dernier, via un post sur sa page Facebook, les proches de Mava Chou annonçaient son décès inattendu. "Je suis au regret de vous annoncer le décès de Maëva, survenu hier en fin de journée" écrivait l'une des amies de la Youtubeuse aux 145 000 abonnés. Depuis plusieurs années, la star du web vivait un enfer et était victime de harcèlement, en plus d'une séparation compliquée.

Mava Chou avait porté plainte pour "harcèlement moral" le jour de sa mort

Ce dimanche 26 décembre 2021, c'est l'avocat de Mava Chou, Stéphane Giuranna, qui s'est exprimé dans les colonnes de Vosges Matin. Il y dévoilé notamment que la Youtubeuse avait, le jour de son décès, déposé une plainte contre son ex-mari et contre X pour harcèlement moral, provocation au suicide et atteinte à la vie privée. Une plainte corroborée par son nouveau compagnon, précise le média. Me Stéphane Giuranna se confie également sur les derniers jours de cette maman de quatre enfants qui, selon lui, se sentait "harcelée, épiée, menacée". Ce dernier soupçonne l'ex-mari de la Youtubeuse d'avoir "joué de son influence auprès des internautes pour multiplier les attaques contre le couple et attiser la haine auprès d'une certaine communauté", confie t-il. Le papa aurait même, selon l'avocat, dénoncé de faux actes de violences envers leurs enfants.

"Vous pouvez tuer quelqu'un avec quelques paroles"

Le décès tragique de Mava Chou qui a beaucoup attristé les internautes serait donc bien dû à la vague de haine en ligne. L'avocat précise également qu'il souhaite maintenir la plainte de la star du web. "Vous pouvez tuer quelqu'un avec quelques paroles, des fausses informations et du harcèlement" a-t-il précisé à l'AFP. Il demande un durcissement de la loi. "Il faut absolument que les pouvoirs publics réagissent, durcissent les législations, donnent les moyens aux services d'enquêteurs d'identifier les harceleurs qui sont des lâches, écrivent derrière leur écran et se sentent tout puissants, il faut que la peur change de camp" conclut-il.