Microsoft a l'assaut du mobile. Le géant de l'informatique a annoncé ce mardi 3 septembre avoir racheté la branche mobile de Nokia, s'offrant ainsi une place de choix sur le marché du smartphone. Mais la firme de Redmond a encore beaucoup de chemin à parcourir pour concurrencer les autres ténors du secteur que sont Apple et Samsung.

Le marché de la tablette ne lui correspondant finalement peut-être pas, en attestent les ventes peu élevées de la Surface récemment bradée, Microsoft s'intéresse désormais au secteur des mobiles. Ainsi, alors qu'elle peaufine la promotion de sa nouvelle console de salon, la Xbox One, la firme de Redmond annonce aujourd'hui avoir racheté la branche "terminaux et services" de Nokia, s'emparant des smartphones de la marque.

Microsoft s'empare de Nokia

Pour la modique somme de 5,4 milliards d'euros, la société américaine récupère ainsi l'intégralité des produits mobiles du Finlandais, de l'abordable Asha 501 au plus photogénique Lumia 1020, mais également l'ensemble des licences pour l'utilisation de brevets. "Cela marque un événement clé dans notre transformation", a indiqué le PDG de Microsoft, Steve Ballmer lors d'une conférence de presse organisée par Nokia.

Steve Ballmer remplacé

Steve Ballmer qui pourtant ne restera pas assez longtemps dans l'entreprise pour assister à la naissance des premiers modèles estampillés "Microsoft". Le successeur de Bill Gates a en effet annoncé récemment prendre sa retraite du groupe, son poste éventuellement repris par Stephen Elop, l'actuel CEO de Nokia, selon certaines rumeurs. Une possibilité que tend à confirmer ce rachat.