Melba (The Voice) éliminée face à Ana : "perdre et être jugée par des gens, ça reste violent" (ITW)
Melba (The Voice) éliminée face à Ana : "perdre et être jugée par des gens, ça reste violent" (ITW)
Ce samedi 28 mars 2020, TF1 diffusait la dernière session des battles de The Voice 9. Parmi celles qui ont marqué les téléspectateurs, celle d'Ana et Melba sur le titre Summertime Sadness de Lana Del Rey. Alors qu'Amel Bent a décidé de continuer avec Ana, Melba est revenue sur son élimination dans une interview accordée à Purebreak.

Purebreak : Depuis combien de temps chantes-tu ?

Melba : Ca fait 10 ans maintenant et je suis professionnelle depuis 4 ans. Pourquoi j'ai commencé ? C'est une bonne question. J'étais au collège, j'avais des copines qui chantaient et, du coup, j'ai fait ma suiveuse et je m'y suis mise (rires). Après, j'ai commencé ma vie pro avec un spectacle musical, c'était un duo de clowns sans nez que j'ai arrêté il y a un an pour me concentrer sur ma propre musique. J'ai sorti mon premier disque il y a un peu moins d'un an et, maintenant, je ne tourne qu'avec mes chansons.

Ca fait plusieurs années que la prod me proposait de participer à The Voice et je ne voulais pas

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice aujourd'hui ?

C'était un challenge en fait, parce que ça fait plusieurs années que la prod me le proposait et que je ne voulais pas. Je n'étais pas hyper au clair avec mon identité, avec ce que j'avais à proposer, etc. En écrivant ma musique, en écrivant mes chansons et en ayant mon projet, ça s'est vachement clarifié et j'ai mieux compris qui j'étais, ce que j'avais à défendre et ce que j'avais à dire. Faire de la musique c'est cool, mais il faut savoir pourquoi tu veux en faire un métier. Il faut avoir des motivations et des messages un peu forts. Du coup, j'ai eu besoin de prendre le temps et cette année, c'était la bonne. Venir à The Voice en sachant qui je suis et ce que j'ai à dire, c'est quand même plus cohérent pour moi. Parce que, en plus, chanter des reprises, c'est pas forcément naturel pour quelqu'un qui écrit des chansons. C'est un autre exercice et je pense qu'on arrive mieux à proposer des reprises qui ont du sens quand tu sais qui tu es.

Quel genre de messages as-tu reçu depuis les auditions à l'aveugle ?

Des messages trop cool ! Je reçois des messages de gens qui me soutiennent, franchement c'est trop cool. Je ne m'attendais pas spécialement à ça mais en fait les gens sont trop stylés quand même, il faut le dire (rires). Même de la part de mon entourage. Quand tu fais de la musique indé, aller faire un truc aussi mainstream que The Voice, ce n'est pas forcément bien reçu et les gens autour de moi l'ont bien reçu, ils sont trop contents et kiffent.

Comment as-tu réagi en apprenant que tu allais chanter face à Ana ?

On ne se connaissait pas. On n'avait pas eu trop le plaisir de se rencontrer avec les autres talents et on ne s'était pas trop croisé. J'ai vu son audition juste avant qu'on commence à bosser ensemble et j'ai trouvé ça trop cool. J'ai analysé un peu quand même mais j'ai trouvé que son interprétation était folle, que c'était assez inattendu qu'elle reprenne du Angèle. J'étais contente à l'idée de faire de la musique avec elle.

Chanter Summertime Sadness, ça m'a vraiment sortie de ma zone de confort

Et en apprenant le titre de la chanson (Summertime Sadness, Lana del Rey) ?

Je ne le connaissais pas, trop la honte parce que c'est hyper connu (rires). Et c'était la chanson presse d'Ana en plus. Mais ça ne m'a pas trop mis la pression et j'ai kiffé de chanter ça, même si ça m'a donné du fil à retordre. Je ne me suis pas non plus travestie mais c'est vrai que la chanson et l'arrangement qui nous ont été proposés font que je ne chante pas comme ça dans ma vie. C'était intense à travailler parce que ça m'a vraiment sortie de ma zone de confort. En plus, je ne chante qu'en Français et là sur mes 2 passages de The Voice, je n'ai chanté qu'en anglais. Mais franchement j'ai kiffé, c'est une super chanson, on a réussi à bien se projeter dedans avec Ana, qui elle avait déjà une histoire avec la chanson alors que moi pas du tout. Mais elle a réussi à en faire autre chose que son idée première.

Tu es satisfaite de ta prestation ?

C'était un trop bon moment de partage avec Ana. On a vraiment réussi à faire un duo plus qu'un duel et c'était vraiment un désir de notre part de ne pas tomber dans ce truc, même si le contexte de l'émission, globalement, c'est la compétition. Moi c'est un truc qui ne plaît pas du tout et contre lequel je me bats, même dans ma vie de tous les jours, surtout entre femmes. C'est très important pour moi de travailler sur la sororité entre les femmes, notamment entre les chanteuses parce que c'est hardcore comment on apprend à nous jalouser et à nous détester. Je travaille sur ça avec d'autres meufs donc aller faire The Voice, c'est un peu paradoxale, c'est l'une des plus grosses compétitions de musique du pays. Mais j'ai eu trop de la chance de tomber avec Ana parce qu'elle était vraiment dans ce délire de sista, "on le fait ensemble, on n'est pas là pour se tirer dans les pattes", même si le concept de l'émission te rappelle toujours que t'es dans un compétition et qu'à la fin, y'en a une des 2 qui va partir.

Même si je déteste la compétition, perdre et être jugée par des gens, ça reste violent

Amel Bent a choisi de continuer avec Ana, tu comprends son choix ?

En fait, il 'y a rien à comprendre. C'est un truc hyper sensitif du moment. Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête d'Amel Bent à ce moment, je ne sais pas ce qu'elle projette, je ne sais pas comment elle a envie de construire son équipe pour la suite. Donc je me dit juste "too bad, c'est comme ça". Je vais continuer ma route et garder mon cap. Ca ne m'arrêtera absolument pas de faire ma musique, c'était une parenthèse en fait. Là j'étais censée être en tournée s'il n'y avait pas eu le coronavirus donc ma vie continue en fait. Je suis en écriture pour mon premier album, j'ai décidé d'écrire mes clips aussi. The Voice, c'était une parenthèse vraiment cool et vraiment étrange aussi parfois parce que ça ne correspond à rien dans ma vie de chanteuse, alors que je suis chanteuse. J'avais un peu la mort mais j'étais trop refaite pour Ana, elle commence, elle est super jeune et c'est trop stylé qu'elle puisse aller plus loin dans l'émission. Même si je déteste la compétition, perdre, être jugée par des gens, être choisie ou non, ça reste violent donc ce n'est pas forcément hyper agréable à vivre. Après, j'étais contente de retrouver mon équipe, mes musiciens et de repartir sur les routes de concerts. Ce n'est pas le même public.

Tu regrettes quelque chose ?

En vrai, le seul truc que je regrette, c'est de ne pas avoir de lien plus que ça avec Amel Bent. J'aurais aimé être en lien avec elle, avoir des conseils. Je ne sais pas si c'est le format des tournages, mais on n'a pas beaucoup de contacts, on a juste un coaching pour préparer la battle.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice Kids 2020 en approche : les premières images avec Kendji Girac dévoilées
Abi (The Voice 2020) vainqueur : "je me disais que j'avais peut-être volé la place à quelqu'un"
Gagnant de The Voice 2020 : Abi sacré vainqueur
Gustine en finale de The Voice 2020 : "ça me dérange qu'on dise que j'ai volé la place de Toni"
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème