Mayeul (The Voice 8) et Scam Talk : un trio qui peut durer ? Il nous répond (Interview)
Mayeul (The Voice 8) et Scam Talk : un trio qui peut durer ? Il nous répond (Interview)
C'est une première dans The Voice ! Alors que Mayeul affrontait le duo Scam Talk lors des battles de cette 8e saison, Soprano leur a proposé de continuer l'aventure et d'aller aux Grands shows ensemble, en trio. Mais le groupe pourrait-il resté formé en dehors de l'émission. Mayeul nous a répondu, lors d'une interview accordée à Purebreak.

Purebreak : Depuis quand fais-tu de la musique ?

Mayeul : Ça fait 10 ans que je fais de la musique. J'ai commencé à écrire à l'âge de 17 ans. J'ai commencé à composer la première fois à mes 18 ans, puis à monter sur scène aux alentours de mes 20 ans.

"J'ai stoppé le foot pour me consacrer à 100 % à la musique"

Tu étais footballeur, tu l'es encore ?

Je ne le suis plus. Je l'ai été pendant très longtemps, de 6 ans jusqu'à l'année dernière, jusqu'à mes 26 ans. En fait, la musique a pris petit à petit le pli sur le football. J'essayais de jongler entre les 2 sauf qu'il arrive un moment où c'est compliqué, le temps ne me permettait pas de tout faire donc j'ai stoppé le foot pour me consacrer à 100 % à la musique. Je fais quelques soccer avec mes potes mais ça ne me manque pas tant que ça. J'ai donné ce que j'avais à donner. La musique avait déjà pris le dessus depuis 3-4 ans et là j'avais envie de me donner vraiment à 1000 % dedans.

Tu écoutes quoi comme musique ?

De tout ! Principalement, du rap et du rock. Pour le rap, je ne me laisse aucune limite, j'écoute vraiment de tout. En ce moment, je suis sur l'album de Roméo Elvis, en écoute répétée. Juste avant, il y a eu l'album de Lomepal, Jeannine, qui est sorti, y'a du Orelsan, Nekfeu, j'ai beaucoup écouté Disiz la peste, NTM, Iam, Fianso, Colombine, Vald. Je fonctionne plus au morceau qu'à l'artiste. Au niveau du rock, c'est plus du rock des années 2000 à 2010 avec Linkin Park, Rage Against the Machine. Il y a des groupes qui sont plus dans la pop maintenant comme Twenty One Pilots ou Imagine Dragons. J'écoute encore du Nirvana, du AC/DC, Muse aussi. J'essaie de m'influencer au maximum de ce qui se fait dans le rock actuel et dans le rap.

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice ?

Parce qu'on me l'a demandé ! Une personne, via le contact de mes potes, est venue me chercher en me disant que The Voice s'intéressait de plus en plus à la musique urbaine et me demandant si ça m'intéressait. J'ai passé plusieurs castings et je suis arrivé sur The Voice.

Tu avais déjà suivi l'émission ?

Ouais, j'ai regardé les auditions à l'aveugle des saisons 1 et 2 et j'ai commencé à suivre vraiment à partir de la saison 3, jusqu'à la 5.

Un candidat t'a marqué en particulier ?

Y'en a un vraiment sur son audition à l'aveugle, c'était Slimane, qui avait remporté la saison. Y'avait aussi Yoann Launay qui avait interprété "Ces gens-là" de Jacques Brel lors de la saison 5, j'avais pris une claque.

Quel genre de messages tu reçois depuis ta participation ?

Souvent des messages de soutien et d'encouragement. Les personnes qui n'ont pas aimé la prestation laissent souvent des commentaires sur ce qui a été publié sur les réseaux.

"J'essaie de faire en sorte que ma communication soit basée sur ma musique et non pas sur mon physique"

Tu es plutôt BG, tu reçois des messages concernant ton physique ?

C'est vrai que j'en reçois, après je n'y porte pas forcément attention. Des fois, y'a des personnes qui ne se rendent pas compte que si elles étaient en face de moi, elles ne réagiraient peut-être pas comme ça ou elles ne parleraient peut-être pas comme ça. J'essaie de faire en sorte que ma communication soit basée sur ma musique et non pas sur mon physique. Après c'est toujours flatteur quand c'est une personne qui envoie un message en me disant que je lui plais et qu'elle me trouve beau mais bon, ce n'est pas le genre de messages que je retiens.

Comment tu as réagi en apprenant que tu serais face à Scam Talk ?

J'étais à la fois étonné et en même temps soulagé dans le sens où comme on a un univers qui reste dans l'urbain je me suis dit que le titre ne serait pas aux antipodes de ce que je peux faire. C'est un duo qui est dans ma catégorie donc il faut savoir tirer son épingle du jeu dans la battle.

Le fait d'être face à un duo ne te faisait pas peur ?

Non, après forcément on appréhende la chose différemment. On se dit qu'on est tout seul et que, à 2, ils sont très complémentaires donc on s'attend à ce que ce soit difficile sur le plateau pour s'imposer. Après, on s'y prépare et on essaie de faire en sorte que ça marche.

Tu étais content de reprendre "Paradis" d'Orelsan ?

Ouais, c'est un artiste que j'apprécie énormément, c'est un titre que j'apprécie beaucoup dans le sens où, après avoir suivi Orelsan pendant des années, c'était le premier titre d'amour entre guillemets qu'il écrivait. Je l'ai trouvé super bien écrit, super bien fait. C'est un titre que j'ai beaucoup écouté donc j'étais content. C'est toujours flatteur de pouvoir faire un titre qu'on respecte et qu'on admire.

Quand Soprano t'a proposé de faire un trio avec eux, tu as hésité ?

Oui bien sûr. On en a discuté avec les gars et forcément, on a hésité tous les 3 parce qu'on est venu avec un concept, avec une image, que ce soit en solo ou eux en duo, et finalement, il faut réfléchir en l'espace de 10 secondes si on accepte de former un trio et donc du coup de mettre cette image solo de côté. Ça nous a surpris et, surtout, on ne s'attendait pas à ce que ça puisse se faire. C'était très perturbant. C'était inattendu.

"Être un groupe peut parfois être freinant"

Tu avais déjà pensé à monter un groupe ?

J'ai commencé ma carrière en groupe, on était 2 rappeurs et au bout de quelques années, le groupe s'est fermé et j'ai continué tout seul. J'avoue que le groupe, c'est cool, mais avec plusieurs chanteurs, c'est moins cool parce que ça veut dire que c'est un partage d'idées, c'est un partage de scène. En général, sur un projet musical solo, il y a une tête pensante et des personnes autour qui travaillent dans la même direction. C'est beaucoup plus facile et on va beaucoup plus vite. Quand on est en groupe, ça prend plus de temps, ça peut parfois être freinant.

Comment ça se passe entre vous ?

On s'est vu la semaine dernière sur le choix de la chanson, on a vu avec la prod. Le choix s'est fait naturellement sur des morceaux qui pouvaient correspondre à tout le monde, dans tous les styles et dans toutes les langues parce qu'ils sont sur de l'anglais et moi du français. On travaille ensemble, bien évidemment, on est obligé, on forme un groupe sur l'émission. On travaille ensemble pour que ça puisse paraître le plus crédible possible.

"S'il y a un engouement fort, on réfléchira à continuer"

Tu penses que ça pourrait durer après The Voice ?

Ça déprendra de l'engouement qu'il y a. S'il y a un engouement fort auprès des gens pour le trio, évidemment, on se posera la question de savoir si on continue à 3 ou pas. Si on s'aperçoit que les gens sont partagés entre les pro-Scam Talk et les pro-Mayeul, on repartira chacun de notre côté. Tout est possible et on n'est arrêté sur rien du tout. Tant qu'il y a la possibilité de faire de la musique derrière, on prend (rires).

C'est quoi tes projets pour l'après The Voice ?

Ça dépend. Si c'est à 3, on réfléchira avec les gars sur comment on forme le truc. Après, si c'est tout seul, il y aura la sortie d'un album, que ce soit avec une maison de disque, avec un label ou sans. Je continuerai comme je l'ai fait depuis le début en indépendant, j'essaierai de profiter des contacts et de la communauté que j'aurais pu former autour de l'émission et continuer à avancer.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice 10 : le tournage modifié à cause du couvre feu
The Voice Kids 2020 : la nouvelle règle qui va tout changer pour la finale
The Voice : les coachs de la saison anniversaire dévoilés... et ils seront 5 !
Mennel (The Voice) explique pourquoi elle ne porte plus le turban
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème