Vous avez peut-être déjà vu sa tête dans des vidéos avec McFly et Carlito, ou encore Squeezie : à 26 ans, Léopold Lemarchand, alias Le Pérave est en train de devenir une figure montante de Youtube. Rédacteur chez Webedia, le youtubeur à ses heures perdues qui a commencé sur Vine revient sur son parcours et ses projets dans une interview accordée à PureBreak.

PureBreak. Salut Léopold / Le Pérave. Pour commencer, pourquoi ce nom ?

Le Pérave (Léopold) : (Rires). A l'époque où je m'étais inscrit sur Vine, il fallait que je trouve un nom et j'avais une bande de potes avec qui on s'appelait "Les Pérave". C'est devenu Le Pérave et c'est resté. Maintenant, je suis un peu coincé avec mais je n'en ai pas honte ! Ca me permet de développer dans mes vidéos et mes Stories Instagram un personnage un peu pérave justement.

Comment tu as commencé sur Youtube ?

Je faisais des Vine et ça marchait plutôt bien, et puis Vine a commencé à dépérir un peu, les gens y allaient moins, faisaient moins de Vine, laissaient moins de réactions. On a tous commencé à arrêter et Vine a complètement fermé. Pendant 2 ans, je n'ai rien fait et ça me titillait de faire de la vidéo. Je ne savais pas trop où publier mes vidéos et plein de gens m'ont conseillé d'ouvrir une chaîne Youtube. Je me trouvais des excuses en me disant que je n'avais pas les moyens, que je n'avais pas l'entourage (les acteurs) qu'il fallait.

Le personnage de Gérald, que l'on trouve dans tes premières vidéos, a connu du succès. Qui te l'a inspiré ?

Je ne sais pas trop. Les idées me pop un peu dans l'esprit et, parfois, ça met des mois avant que ça devienne quelque chose de concret. J'ai juste imaginé quelqu'un prendre tout au premier degré et, quelques mois après, je me suis dit "faisons une vidéo !". Ensuite, je me suis dit que j'allais faire ce gimmick de mec qui prend tout au premier degré, ça dramatise la situation. Quant au système de noir et blanc, y'a plein de youtubeurs qui l'ont fait avant moi. Mister V l'a fait avec Rémi susceptible, des Américains l'ont fait avant, donc je n'ai rien inventé mais je trouvais que c'était le plus simple pour faire réagir Gérald.

Le Pérave (Léopold)

"Il n'y a pas de piston"

Tu fais partie du Golden Moustache, comment as-tu intégré le collectif ?

Ils avaient vu mes Vine et aimaient bien ce que je faisais donc ils m'ont contacté. Je suis entré dans la Team. Je ne faisais pas trop de vidéos à l'époque parce que je devais gérer mon taff à côté et je devais passer en CDI. Je faisais notamment des vidéos pour le Lab, qui ne sont que sur leur site internet.

Tu continues à faire des vidéos pour eux aujourd'hui ?

J'ai fait 2 vidéos il n'y a pas très longtemps, des caméras cachées avec Pierre Lapin, mais non, je ne fais plus partie du Golden Moustache parce que j'ai signé ailleurs. Je tourne chez eux de temps en temps et je peux faire des petites apparitions mais je ne ferai plus d'écriture pour eux. Maintenant, que j'ai ma chaîne, je fais tout dessus.

Tu as fait pas mal de vidéos avec McFly et Carlito, c'est devenu des potes ?

Je les ai rencontrés à Golden Moustache, on se croise pas mal à Webedia, on mange beaucoup ensemble. Ils savaient que je lançais ma chaîne donc ils m'ont proposé de faire des vidéos avec eux. Maintenant, aux yeux des gens, je suis leur stagiaire et c'est assez drôle (rires) ! Alors que non, je suis juste ami avec eux et ils m'invitent dans leur vidéo. Il n'y a pas de piston ou quoique ce soit.

Tu as aussi tourné avec Squeezie, comment ça s'est passé ?

Je remercie McFly parce qu'il a eu un enfant à ce moment là et, à la base, c'est lui qui devait faire le cache-cache avec Carlito. Je l'ai remplacé à la dernière minute, par chance. C'était objectivement l'une de mes journées préférées de toute ma vie, on a fait un cache-cache géant dans Paris et je n'en avais pas fait depuis des années et c'était grandiloquent ! C'était assez fou !

As-tu d'autres vidéos prévues avec lui ?

Ce n'est pas forcément prévu, pas pour le moment.

Une vidéo avec Mister V ?

Avec quel(s) youtubeur(s) aimerais-tu faire une vidéo ?

Bonne question. Je n'y ai pas trop réfléchi. Potentiellement, j'aimerais bien faire rencontrer Rémi susceptible avec Gérald, pour voir ce que la rencontre peut donner. Donc Mister V.

Youtube, est-ce que c'est une histoire de réseau au final ? Il faut le(s) bon(s) contact(s) ?

Clairement ! C'est sûr que les youtubeurs sont plus réticents à faire des vidéos avec n'importe qui. Je suis dans le milieu depuis assez longtemps, c'est juste que j'ai mis du temps à m'y mettre, mais je connaissais tout le monde donc au moment où j'ai voulu m'y mettre, ils m'ont tous invités pour travailler ensemble et pour me mettre en avant.

Dans une de tes vidéos publiée début janvier, tu reviens avec humour sur le fait que l'on t'appelle "la nouvelle sensation du web". Comment le vis-tu ?

A l'époque, je n'avais pas trop d'abonnés (entre 40 000 et 50 000) donc c'était vraiment du second degré et de l'autodérision. Maintenant, la vidéo a une autre connotation car j'ai dépassé les 100 000, c'est énorme en si peu de temps. Si tu la regardes maintenant, ça fait vraiment 'je me la pète' (rires).

Le Pérave (Léopold)

"Faire des collaborations ne fait pas tout"

Ton nombre d'abonnés a grimpé très rapidement, comment expliques-tu cela ?

C'est assez fou ! Peut-être que les gens ressentent que je m'amuse beaucoup et je fais des vidéos avec mes potes donc y'a peut-être un côté naturel, pas prise de tête dans ce que je fais. J'ai l'impression qu'il faut évidemment être drôle mais aujourd'hui, ya tellement de chaîne que, pour sortir du lot, il faut donner le meilleur de soi-même et y consacrer pas mal de temps. Faire des collaborations joue, mais ça ne fait pas tout parce que si tu fais des collaborations et que, ce que tu fais derrière, n'est pas terrible, les gens ne vont pas te suivre. Mais ça te permet d'être mis en avant, c'est sûr.

Tu consacres combien de temps à ta chaîne ?

Je travaille un peu tous les soirs, après mon travail, et généralement on tourne les week-end. Je suis aidé, c'est Pierre Lapin qui réalise la plupart de mes vidéos et un ami à moi qui s'appelle Eliott qui s'occupe du montage. Je n'ai pas forcément de rythme, je ne peux pas m'en imposer si je veux faire des vidéos qui me plaisent à chaque fois. Je prends mon temps pour que ça soit bien fait.

Est-ce que, à long terme, tu aimerais vivre de Youtube ?

C'est très difficile de vivre de Youtube. Maintenant, si tu veux vivre de Youtube, je pense qu'il faut au minimum 200 000 abonnés et faire des vidéos 3 fois par semaine. Avec ce que je fais, je gagne très très peu, et heureusement que j'ai mon taff à côté. C'est sûr et certain que, avec le rythme que j'ai et l'argent que je reçois de Youtube, ça ne me permettrait pas de vivre du tout, mais pas du tout.

Les nouvelles règles de monétisation sur Youtube n'aident pas non plus...

Je n'ai pas eu de soucis, toutes mes vidéos sont monétisées (pourtant je dis des gros mots dedans). Après, vu que je ne gagne pas grand-chose, si c'est démonétisé, ce n'est pas très grave.

Bientôt un court-métrage !

Quels sont tes projets sur ta chaîne ?

Il y a Gérald 3 qui va être dans une situation un peu particulière avec des filles - je ne peux pas en dire plus. Je suis aussi en train d'écrire un court-métrage, donc ça prend pas mal de temps. C'est un peu moins gaguesque que ce que je fais d'habitude et ça sera le premier vrai court-métrage de ma chaîne, même si je considère que mes vidéos sont un peu comme des courts-métrages. Je vais aussi développer plusieurs concepts de ma chaîne comme les situations impossibles. Youtube, c'est un peu le seul média où je pouvais mettre mes vidéos mais, plus qu'être youtubeur, ma volonté c'est de faire des vidéos et d'être comédien.

Tu aimerais faire du cinéma ?

Le rêve absolu, c'est d'être comédien, sur Youtube mais idéalement au cinéma, même si le saut entre Youtube et le 7e art est assez compliqué à faire. J'ai l'impression qu'ils font moins confiance aux youtubeurs.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème