La Confinerie : la nouvelle série de France tv.slash pour nous divertir en plein confinement
Depuis plus d'un mois, notre vie sociale est proche de zéro, tout est en suspens le temps du confinement à cause de l'épidémie de coronavirus. Pour nous redonner un peu le sourire et nous divertir, France tv.slash lance La Confinerie, une mini-série avec Zoé Marchal (Skam) et Faustine Koziel de Close-Up où les deux actrices se racontent leur quotidien de confinées en visio.

Absentes des saisons 5 et 6 de Skam France, Zoé Marchal est en revanche de retour sur France tv.slash pour votre plus grand plaisir ! L'actrice retrouve sa pote Faustine Koziel, de la mini-série Close-Up sur YouTube, dans La Confinerie (n'est jamais finie), un show de 15 épisodes (3 épisodes par semaine mis en ligne sur France tv.slash), "rythmé d'appels vidéos entre les deux amies qui vont nous faire partager leur nouvelle vie avec humour".

La Confinerie... n'est jamais finie

Tandis que Zoé Marchal est confinée avec sa mère et son petit frère à Paris, Faustine, elle, est partie rejoindre ses parents à Nantes. Une situation réaliste que nous vivons tous depuis le 17 mars 2020. Pas facile de vivre loin de ses potes et ses proches et de n'avoir plus aucune vie sociale. France tv.slash a donc décidé de nous remonter le moral avec sa nouvelle série fun La Confinerie, réalisée par Florent Koziel (le frère de Faustine) où, en plus de partager leur quotidien de confinées, Faustine Koziel et la fille d'Olivier Marchal répondent à des "questions existentielles".

Des questions comme : "Que faire de ses poils et de ses cheveux gras ?", "Comment et qui draguer ?", "Comment supporter ses parents H24 ?", "Faut-il vraiment faire du sport ?" (c'est mieux, vu que la nourriture est notre seul ami en cette période de confinement), "Comment remplir son agenda quand il ne se passe rien ?" ou "Comment devenir une pro du twerk ?". On a le temps de s'entraîner au twerk au moins.

Zoé Marchal nous parle de la série en interview

Purebreak : Qui a eu l'idée de La Confinerie ?

Zoé Marchal : J'ai échangé avec Sened Dhab (directeur de la fiction numérique de France Télévisions, ndlr) qui nous avait contacté Faustine et Florent, pour parler du confinement.Après ce call, on s'est dit qu'il fallait faire une série autour du confinement. Avec Faustine et Florent, on a alors pensé à un format de série style Face Time. On a pondu le concept en 4 jours.

C'est une série pour faire passer le temps aux gens

Comment définirais-tu la série ?

C'est une série comique, on essaie du moins, pour faire passer le temps aux gens et leur dire qu'on est tous dans la même galère. On est ensemble, on a bientôt fini et on va bientôt sortir.

C'était important pour toi de la faire avec Faustine Koziel de Close-Up ?

Je n'ai jamais vraiment quitté l'équipe de Close-Up. Ça a commencé il y a deux ans et là, on est en train de travailler sur un autre projet avec la team. C'était un plus de retravailler ensemble, un réel plaisir.

On n'écrit pas une saison 3 de Close-Up

Vous envisagez d'ailleurs de reprendre Close-Up ?

En avril, on voulait sortir deux ou trois épisodes, mais on n'a pas pu. Du coup, je pense qu'on va arrêter... je ne sais pas, honnêtement, je ne pourrais pas répondre. Au moins sortir trois épisodes parce que ça ne prend pas trop de temps à tourner. Il y a une bonne ambiance, on est entre nous. Il faut qu'on y réfléchisse. En tout cas, on n'écrit pas une saison 3 pour Youtube.

Quelles ont été vos inspirations pour les épisodes de La Confinerie ?

On s'est inspiré de nos FaceTime avec nos potes. Une pote à nous qui du sport, mes stories où je fais que manger, les embrouilles avec les parents et les frères et soeurs. On a de la chance d'être avec notre famille, ça nous inspire beaucoup. On s'est vraiment inspiré de ce qu'on peut vivre pendant le confinement.

Je me filme toute seule

C'est scénarisé ou c'est que de l'impro ?

Faustine et moi, on adore l'impro, mais là, c'est un peu compliqué parce qu'on n'est pas en réel. Je me filme toute seule, il faut que ça aille vite, on tourne chaque semaine. Il faut l'envoyer le soir-même pour le montage. On ne peut pas faire trop d'impro, mais on modifie deux-trois trucs sur le terrain.

Vous vous filmez chacune de votre côté ?

Faustine est avec son frère, c'est plus simple. Florent gère la cam et l'envoie des fichiers, mais moi je me filme toute seule.

Comment ça se passe pour le montage ?

Ce sont des amis à Florent qui s'en occupent. Ils sont très forts. On a déjà travaillé avec eux sur Close-Up.

Je pensais vivre très mal le confinement

En réalité, tu le vis comment le confinement ?

Je pensais le vivre très mal sachant que je sors très souvent, j'adore être avec du monde, faire la fête. Pour le coup, je trouve que ça passe vite. Je pensais que ça allait se passer mal avec ma mère et, finalement, ça se passe hyper bien. Je prends aussi du temps pour moi, je cuisine et on peut se permettre de travailler sur des choses écrites. Ce qui me dérange le plus, c'est de travailler en FaceTime. Après le confinement, je ne toucherai plus à mon téléphone. Mais, je n'ai pas le droit de me plaindre, je ne suis pas toute seule, on vit dans un grand appartement, on ne se croise pas tout le temps.

T'es plus en mode sport ou manger devant la télé ?

J'ai commandé McDo hier comme ça réouvert, mais j'ai regretté après de l'avoir mangé. Je fais que manger devant les séries, je n'ai pas fait de sport depuis le début. Quand je twerke dans La Confinerie, c'est un rôle de composition.

Quelle est la première chose que tu vas faire en sortie de confinement ?

Faire la fête. Enfin, ça va être compliqué vu que les bars seront fermés, mais je ferai des apéros chez moi. Il faut que je voie mes amis. Ça va faire du bien.

Tu as d'autres projets ?

J'attends deux sorties. Une au cinéma, Les Meilleurs, où j'ai eu la chance d'interpréter un petit rôle, et une série de Matthieu Longatte, Narvalo, pour Canal+ Décalé. Et je devais jouer au théâtre, mais c'est annulé à cause du confinement. Ça se fera sûrement l'année prochaine.

T'aimerais jouer au cinéma avec ton père Olivier Marchal ?

Pourquoi pas, parce qu'on s'entend très bien. Ça pourrait être un bon délire. On a déjà été approchés pour des pièces de théâtre tous les deux. Ça serait avec grand plaisir.

Le premier épisode est dispo sur France tv.slash et sur YouTube.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

La Confinerie avec Zoé Marchal et Faustine Koziel
La Confinerie avec Zoé Marchal et Faustine Koziel
News
essentielles
sur le
même thème