Jul : le rappeur marseillais placé en garde à vue après une bagarre à Dijon
Jul : le rappeur marseillais placé en garde à vue après une bagarre à Dijon
Et si la tournée de JUL était suspendue ? Après un concert à Dijon samedi soir, le rappeur marseillais de 'Je trouve pas le sommeil' et 'La vida loca' a été placé en garde à vue. Il aurait proféré des menaces et participé à une bagarre avec des membres de son entourage. Interpellé à son hôtel, JUL devrait être entendu aujourd'hui par la police dans le cadre de nouvelles auditions.

Mise à jour : JUL et un membre de son staff ont été relâchés aux alentours de midi. Aucune charge n'a été retenue contre eux. A peine sorti du commissariat, le rappeur a posté un selfie sur Facebook pour rassurer ses fans et annoncer "un freestyle en direct de la GAV".

JUL au centre d'une bagarre avec arme de poing

Les spectateurs venus applaudir JUL en concert à Dijon n'ont rien remarqué. Et pour cause, l'affaire s'est déroulée juste après. Le quotidien Le Bien Public raconte ainsi que sur le chemin entre la salle de concert et l'hôtel, "le rappeur JUL et son entourage auraient eu une altercation avec un autre groupe d'individus. Une bagarre a finalement éclaté". Plusieurs témoins de la bagarre rapportent que des menaces ont été proférées et de nombreux coups échangés. Jul ou l'un de ses proches aurait aussi brandi une arme de poing.

Interpellé par la police et placé en garde à vue

Le rappeur marseillais aussi adoré que contesté a été interpellé au petit matin par la police. Comme une partie de son staff, Jul a été placé en garde à vue au comissariat de Dijon et entendu par les enquêteurs. Le Bien Public rapporte que la fouille de leur véhicule n'a pas permis de retrouver cette arme, mais "l'enquête reste toutefois active et les policiers dijonnais vont tenter, lors de nouvelles auditions aujourd'hui, de mieux comprendre le scénario de la soirée et l'implication de chacun. Le parquet de Dijon est saisi de l'affaire". Ce lundi, JUL devait mettre en ligne un album gratuit sur le web. Mais pour l'instant, les pages officielles du rappeur restent silencieuses.

News
essentielles
sur le
même thème