Une adolescente canadienne de 12 ans interdite de Facebook pendant un an
Une adolescente canadienne de 12 ans interdite de Facebook pendant un an
Faites attention à ce que vous écrivez sur Facebook, vous pourriez bien le regretter pendant longtemps. Une adolescente canadienne vient d'être interdite de Facebook pendant un an pour avoir proféré des menaces sur le réseau social. Personne n'est donc véritablement à l'abri d'une condamnation de la justice, même sur la plate-forme de Mark Zuckerberg.

En voilà une qui ne va pas pouvoir profiter du nouveau visage de la Timeline, ni du fil d'actualité revu et corrigé de Facebook. La justice canadienne vient d'interdire à une jeune adolescente de 12 ans du Manitoba d'aller sur Facebook pendant un an.

Privée de Facebook

Cette condamnation fait suite à des menaces proférées par le jeune fille à l'encontre de deux ses camarades de 13 ans. Celle-ci avait affirmé vouloir les "étrangler" après avoir appris que l'une d'entre elles couchait avec son petit ami. "Vous ne savez pas à quel point j'ai envie de vous étrangler, les filles ! Attendez un peu." avait-elle écrit sur le réseau social. Des propos qui lui coûtent cher.

"Personnellement, je pense qu'elle n'a pas besoin de Facebook" a assuré sa mère au tribunal. Mais outre cette interdiction, le juge canadien a également condamné la fillette à 50 heures de travaux d'intérêt général ainsi qu'à un an de probation. Ceci l'empêchera peut-être d'assister à l'arrivée des hashtags sur la plate-forme de Mark Zuckerberg. Cette peine "sévère" n'a pourtant rien de surprenant.

Quelques antécédents

La jeune canadienne avait déjà été accusée d'agression par le passé, une attitude violente que la défense avait expliqué par des actes d'intimidation dont elle aurait été aussi victime. Pour éviter toute rechute, elle pourra toujours utiliser KillSwitch, l'application qui "supprime" les ex sur Facebook. La morale de cette histoire ? Faites attention à ce que vous écrivez sur le célèbre réseau social.

News
essentielles
sur le
même thème