Le youtubeur Daniel Howell en dépression : ses confidences choc
Connu pour sa chaîne Youtube anciennement danisnotonfire, Daniel Howell est l'un des youtubeurs anglais les plus influents. Ce 11 octobre 2017, le mari de Phil Lester s'est servi de sa notoriété pour annoncer à ses 6,5 millions d'abonnés lutter contre la dépression depuis des années. Il révèle notamment suivre une thérapie depuis 3 ans...

C'est une vidéo choc que Daniel Howell a dévoilé le 11 octobre 2017 sur sa chaîne youtube, à l'occasion de la Journée Mondiale de la santé mondiale. Le youtubeur anglais de 26 ans qui a l'une des chaines Youtube les plus populaires au Royaume-Uni a révélé à ses 6,5 millions d'abonnés sa lutte secrète contre la dépression, tout comme l'ont fait Enjoyphoenix ou Michelle Phan plus tôt. "Je n'en ai pas parlé avant parce que j'ai toujours pensé que c'était quelque chose que je traversais encore et non quelque chose que j'avais réussi à surmonter.", explique-t-il, exprimant ce qu'il ressent.

Une lutte secrète

"La dépression, c'est comme tomber dans un trou. La vie normale et tout le monde sont hors de portée et je suis coincé sur le sol dans le noir. Je ne me sens pas triste, je ne veux pas pleurer. C'est juste que je ne ressens rien du tout, comme si la vie s'était dé-saturée."

"Quand je suis déprimé, je n'ai aucune énergie. Je n'ai aucune volonté de faire autre chose que de rester inerte dans mon lit pendant des heures", ajoute le mari de Phil Lester, tout en gardant son sens de l'humour habituel. Il dévoile ensuite suivre une thérapie depuis 3 ans ou encore prendre des anti-dépresseurs : "ça m'aide à ne plus me sentir seul dans mes pensées noires".

"Je veux que les gens sachent qu'ils peuvent en parler"

S'il s'est confié sur sa propre expérience, il refuse que, désormais, sa personne ou sa carrière soient définies par la dépression. "Je ne m'identifie pas comme 'Dan, amateur de pizzas et de mèmes, déprimé'. Je suis tout ce que je suis en dépit de cette chose qui me retient constamment." S'il ne veut pas s'apitoyer sur son sort, il tient à aider ceux qui sont dans son cas : "Je veux que les autres personnes qui ont des problèmes de santé mentale sachent qu'ils peuvent en parler. Ce n'est pas cool ou mystérieux, ça craint. Si vous n'en avez pas, réjouissez-vous et cherchez à savoir comment être là pour ceux qui en ont". Sachant qu'au Royaume-Uni, une personne sur 4 serait atteinte de problèmes de santé mentale chaque année, la vidéo de Daniel pourrait avoir un impact considérable.