Confinement : les adoptions d'animaux en refuge autorisées à partir de la semaine prochaine
Confinement : les adoptions d'animaux en refuge autorisées à partir de la semaine prochaine
Vous avez de l'amour à donner et vous voulez adopter un animal de compagnie en cette période de confinement ? Ce sera bientôt possible. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, vient d'annoncer que les adoptions d'animaux en refuge seront autorisées dès la semaine prochaine malgré les restrictions de déplacements mises en place pour lutter contre le Coronavirus. Un protocole strict doit cependant être respecté.

Depuis bientôt un mois, la France est confinée pour lutter contre la pandémie de Coronavirus. Cette décision du gouvernement a évidemment des conséquences sur de nombreuses industries et commerces... mais aussi sur la SPA. En effet, par peur du virus qui n'est pourtant que rarement identifié chez les animaux, de nombreuses personnes ont abandonné leur chien ou leur chat, menant à une saturation des refuges. Et puisque les déplacements ne sont autorisés qu'à de rares exceptions, plus personne n'adopte.

Le gouvernement assouplit les déplacements pour les adoptions

Ce vendredi 10 avril, Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA, a tiré la sonnette d'alarme sur France Bleu Paris. Face aux refuges saturés, il craignait que l'association, qui s'oppose en temps normal à cette pratique, ne soit forcée d'euthanasier des milliers d'animaux. Alerté par la SPA, le gouvernement a décidé de réagir. Sur Twitter, Christophe Castaner a annoncé ce samedi 11 avril que des "tolérances" seront accordées pour ceux qui souhaitent adopter un animal en refuge. Cette disposition sera effective à partir du jeudi 16 avril.

Comment faire ?

Mais pas question de se rendre dans un refuge comme on le souhaite. Pour adopter un chien ou un chat, il faudra respecter une procédure afin de limiter les contacts entre famille adoptante et bénévoles. Le ministère précise que les personnes voulant adopter devront choisir l'animal sur le site de la SPA. Un rendez-vous sera ensuite fixé. Une seule personne sera autorisée à se déplacer pour aller chercher l'animal avec, en sa possession, une attestation délivrée par mail par la SPA ainsi que l'attestation de déplacement dérogatoire où il faudra cocher la case "motif familial impérieux". La SPA n'est d'ailleurs pas la seule concernée puisque Christophe Castaner a précisé dans un autre tweet que "l'ensemble des refuges qui se conformeront aux critères du dispositif mis en place par le Gouvernement pourront bénéficier de la dérogation.". De quoi encourager les Français à faire une bonne action en cette période de crise.