Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Benjamin Ledig : nouvelle provocation en vidéo à l'église et compte TikTok supprimé
A la suite d'une vidéo postée sur TikTok dans laquelle il se mettait en scène en train de twerker en crop-top à l'église dans le but de dénoncer l'homophobie, Benjamin Ledig a fait face une déferlante d'insultes et menaces de mort. Face à cela, le jeune homme - qui a vu son compte être supprimé, a répliqué sur Instagram en présentant ses excuses en vidéo d'une nouvelle façon provocante.

Menacé de mort après avoir twerké à l'église...

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Benjamin Ledig se retrouve pourtant au centre de l'un des plus gros bad buzz de ce début d'année 2022. En cause ? Lui et son ami surnommé Queen Paul se sont récemment mis en scène sur TikTok en train de twerker en crop top dans l'église Saint-Paul-Saint-Louis (IVe arrondissement de Paris), devant un crucifix, mais également en train de mimer une fellation.

En l'espace de quelques heures, ces vidéos ont enflammé Internet et ont plongé le duo - accusé de blasphème, au coeur d'un terrible déferlement de haine. En effet, il n'a pas fallu attendre longtemps avant que les insultes et menaces de mort ne les touchent eux et leurs familles, tandis qu'ils ont déjà été victimes d'agressions physiques.

... Benjamin Ledig s'explique

Une situation rapidement devenue hors de contrôle, qui a donc contraint Benjamin Ledig à s'expliquer sur ces vidéos dans le but de mettre fin à ce harcèlement. Sur le plateau de TPMP ce vendredi 18 février 2022, il a tout simplement révélé qu'il voulait dénoncer l'homophobie : "Depuis que je suis sur les réseaux, ça fait deux ans que je reçois très souvent des [messages] de gens qui me disent que je devrais rentrer dans le droit chemin, que Dieu devrait me guider. On va très souvent faire appel à la religion parce que j'ai des relations avec des hommes ou parce que je m'habille avec des vêtements féminins. Et là j'avais envie de faire un affront à toutes ces réflexions que j'avais."

Ses explications n'ont pas été prises au sérieux et le rappel du "droit au blasphème" par son avocat, présent également sur le plateau, n'ont fait qu'envenimer cette haine à son encontre. Résultat, lassé d'être la cible de personnes malveillantes et bien décidé à reprendre le contrôle de sa vie, Benjamin Ledig a donc choisi d'en rajouter une couche ce lundi 21 février 2022.

Nouvelle provocation de l'influenceur en vidéo

Oui, plutôt que de faire profil bas et attendre que les Internautes se lassent et passent à autre chose, le vidéaste s'est tout simplement mis en scène dans une nouvelle vidéo. Au programme cette fois ? Si l'influenceur a officiellement présenté ses excuses aux personnes offensées, "Aujourd'hui je voudrais m'excuser [à] toutes les personnes que j'ai pu blesser. Je m'en suis pas rendu compte sur le coup, je me corrigerai à l'avenir pour devenir une meilleure personne", il l'a néanmoins fait de façon ironique.

Comme vous pouvez le découvrir ci-dessous, il est en effet revenu dans une église et, devant un nouveau crucifix, il s'est amusé à danser sur place. Pas de twerk ici, mais quelques mouvements assez spéciaux qui ne devraient pas plaire à tout le monde. Il n'y a qu'à regarder les commentaires sous son post pour comprendre que la paix est malheureusement loin d'être signée, "Non, mais t'es malade gars", "Tu devrais méditer sur tes actions, au lieu d'en rajouter une couche", "Mais t'en a pas marre de provoquer ?!"

Par ailleurs, il est à noter que son principal compte TikTok - qui réunissait jusque-là près de 90 000 abonnés, a été mystérieusement supprimé/suspendu. Une déception pour l'influenceur qui a donc décidé de créer une nouvelle page. Et à cette occasion, il en a profité pour remettre en ligne l'une des premières vidéos polémiques, en déclarant en légende, "Rien ne m'arrêtera ! Je referai autant de compte que nécessaire ! #GoPercer".